Loading...

jeudi 9 décembre 2010

Les criminels du Gang Stalking

Mafia : coterie secrète servant des "intérêts privés" par des moyens plus ou moins illicites. Elle peut recevoir la commande et assumer la direction du Gang Stalking. Celle-ci peut utiliser ses réseaux dans le crime organisé pour faire de la sous-traitance, notamment ses liens avec d’autres mafias à travers le monde, les motards, les gangs de rue et autres groupes. Elle peut  aussi participer à la surveillance ou à la traque. Certains membres de groupes extrémistes peuvent être infiltrés dans ce groupe.

Motards criminalisés: gangs du crime organisé, motocyclistes ou non. Ils peuvent utiliser leurs liens avec d’autres membres du crime organisé pour accomplir certaines tâches. Ils peuvent aussi superviser le Gang Stalking. Ils peuvent y participer très activement. Ils peuvent sous-traiter des parties du travail avec  leurs ailes jeunesse, les gangs de rue et même d’autres groupes prêts à faire le travail. Ils peuvent aussi payer des citoyens pour accomplir certains méfaits et en encourager d’autres à participer au harcèlement. ou même les inciter à la haine des personnes ciblées. Ils peuvent assumer le harcèlement électronique, informatique et la torture même s’ils peuvent sous-traiter auprès de membres d’autres groupes. Certains membres de groupes extrémistes peuvent aussi être infiltrés dans ces groupes.

Ailes jeunesse des motards: jeunes membres des motards criminalisés, membres de gangs de rue ou non. Il se peut même que ce soit leurs propres enfants. Ils doivent obtenir les contrats par les motards directement. Ils peuvent participer à tout ce que les motards font sans toutefois assumer la supervision du Gang Stalking, le harcèlement électronique et la torture. Certains membres de groupes extrémistes peuvent là aussi être infiltrés dans ces groupes.

Gang de rue : bandes criminalisées organisées et/ou spontanées, surtout des jeunes. Ces derniers peuvent faire de la sous-traitance pour les motards, la mafia ou d’autres groupes de criminels. Ils agissent habituellement en gang. Par exemple, ils peuvent assumer le harcèlement en gang, la traque et l’intimidation.  Mais, ils peuvent être utilisés pour accomplir certains méfaits contre la cible en tant que membre d’un gang de rue.  Certains  membres de groupes extrémistes sont infiltrés dans ces groupes. Pour le Gang Stalking, les extrémistes qui s'improvisent justiciers sont particulièrement coercitifs avec ces jeunes. 


http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2006/10/06/002-Gangs-delinquance.shtml

Autres groupes : extrémistes, fanatiques, religieux, « True Justice » ou « Silent Justice »,  « Skin Heads », etc.  Ceux-ci peuvent prendre des contrats en provenance des motards ou de la mafia pour accomplir certaines tâches reliées au Gang Stalking. Ils peuvent participer à toutes les parties du Gang Stalking sauf à la direction et la supervision à moins d'être vraiment une taupe. Les membres de ces différents groupes peuvent s’infiltrer partout dans les autres groupes.

Communauté : tous les citoyens qui participent au Gang Stalking contre les personnes ciblées, qu’ils fassent de la surveillance, des méfaits, de l’intimidation, du harcèlement, des humiliations ou quoi que ce soit d’autre. Ils agissent habituellement de façon volontaire sauf pour les quelques uns qui peuvent accepter de l’argent pour accomplir des méfaits. Les autres sont entraînés à leur insu, à commettre des actes illégaux du domaine du harcèlement et de l’atteinte à la vie privée en faisant de la surveillance illégale. Cette dernière est présentée par des représentants-criminels d’un système extrajudiciaire comme étant une « action citoyenne » nécessaire. La communauté regroupe tous les citoyens sans exception ce, sans tenir compte de leur appartenance à des groupes précis.


http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/diffamation-extreme.html
http://www.syti.net/Organisations.html
http://www.rcmp-grc.gc.ca/pubs/ccaps-spcca/organi-crime-structure-fra.htm 
http://smileyfacemurders.com/the-gang-stalking-theory/ 
http://rudy2.wordpress.com/harcelement-en-bande-organisee-qui-se-trouve-derriere/ 
Les sociétés secrètes et groupes religieux et vigilents impliqués?
http://www.youtube.com/watch?v=ZrDRnoBeMQQ 
http://www.youtube.com/watch?v=AcQwYIZ30yY
http://francequenneville.blogspot.com/2011/02/victime-de-la-scientologie-scientology.html 

Quand défendre une cause devient bafouer tous les droits humains d’une personne !

Dès qu’un individu devient ciblé, qu’il le sache ou non, il tombe dans le système du Gang Stalking. Dès lors, c’est comme s’il y avait un appel à tous pour le harceler. Et, cela se fait sous toutes sortes de faux prétextes. Il suffit que quelqu’un soit identifié comme «cible» par qui que ce soit pour que les différents groupes soient avisés d’une cible à détruire pour qu’ils se mettent tous de la partie. Peu importe la raison, vraie ou fausse, des groupes de toutes allégeances (religieux, vigilants, extrémistes, fondamentalistes, crime organisé, gangs de rue, anti-pédophiles, etc.) viennent appliquer leur propre version de la justice à cet individu. C’est le...Tous contre un!

C’est un système justicier parallèle illégal administré selon les valeurs de chacun et pour différentes raisons fondées ou non. Étant donné que l’une des tactiques du Gang Stalking consiste à discréditer l’individu ciblé par la diffamation, chacun y trouve son compte en choisissant le faux prétexte qu’il lui convient.

Par exemple, si une organisation présentait les individus ciblés comme étant des personnes dites «suppressives» ou «potentiellement dangereuses, elle pourrait leur administrer son propre système de répression, qu’ils fassent partie du groupe ou non. Pour ce faire, elle fera un appel à tous! Et, ces derniers participeront à cette «chasse à l’homme» qu’est le Gang Stalking.

Pour certains membres de ces groupes, cela constitue un acte foncièrement bon car cela peut les faire progresser à l’intérieur de celui-ci. Selon Abgrall dans son rapport sur la Scientologie, cette répression dirigée ou «Stalking organisé» pourrait passer par des associations-relais  comme la «commission des citoyens pour les droits de l'homme», le groupe «Éthique et liberté», le «comité français des scientologues contre la discrimination», « la ligue pour une justice honnête», «True Justice», «Silent Justice», etc., même par des organismes publiques offranrt des services aux citoyens.

D'après: http://www.anti-scientologie.ch/rapport-abgrall-1990.htm#PTS
Les individus ciblés ou «personnes suppressives» peuvent représenter à peu près n’importe qui mais chaque groupe possède sa propre définition de ceux qui devraient être ciblés. Une personne peut simplement représenter une cible de convenance parce qu’elle se trouve à la mauvaise place au mauvais moment. Évidemment, chacun des groupes décide de ses propres critères d’exclusion, que cela soit vrai ou non pour la cible. Parmi celles-ci, on retrouve des psychiatres, des psychologues, des journalistes, des écrivains, des professeurs, des handicapés, des itinérants, des personnes âgées, des personnes vulnérables, etc.

 En fait, devient ciblée toute personne qui par son statut ou ses actes est perçue par l’un de ces groupes comme représentant un danger selon son système de valeurs ou ayant le potentiel de freiner son expansion, en particulier son pouvoir.

Ainsi, chaque groupe peut donc faire appel à son propre réseau de façon indépendante pour participer au Gang Stalking, au harcèlement électronique et à la torture. Chacun utilisera alors tous les pouvoirs des groupes auxquels il est associé ou dans lesquels un de ses membres est infiltré, ceci afin de détruire complètement l’individu ciblé.

De cette manière, ils perpètrent faits et méfaits peu perceptibles aux yeux des autres car tout est perverti. Ce qui a l’air d’une bonne action est détourné en acte haineux et peut même passer pour de la «vraie justice». Tous les groupes peuvent manipuler les individus et différents organismes auxquels ils sont associés pour qu’ils accomplissent leurs desseins cachés. Ainsi la répression et la surveillance des individus ciblés s’exerce 24/24h, 7/7jours et un crime haineux se joue sous les yeux de tous sans même que chaque participant ne s’en rende compte. 

France Quenneville, 27 février 2011.


http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/le-gang-stalking-action-citoyenne.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/diffamation-extreme.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/12/manipulation-de-la-communaute.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/12/les-criminels-du-gang-stalking.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/fabrique-de-faux-parias-de-la-societe.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/10/une-business-lucrative-pour-les-gangs.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/12/gangs-de-rue-et-individus-cibles.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/quel-spectacle.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/linjustice-de-la-vraie-justice.html
 http://www.anti-scientologie.ch/rapport-abgrall-1990.htm#PTS
http://www.multistalkervictims.org/targ/pperp24.gif
http://www.multistalkervictims.org/targ/pperp4.gif
http://www.multistalkervictims.org/targ/pperp17.gif
www.anti-scientologie.ch

Gangs de rue et individus ciblés

Les gangs de rue 
Concernant le Québec, on a tendance à croire que les gangs de rue est un phénomène ayant commencé à Montréal seulement dans les années 80. Mais, selon ma propre expérience, ce phénomène existait bien avant cela. Car, non seulement les gangs de motards envahissaient les parcs de Montréal dans les années 70, mais des petites bandes de jeunes criminalisées y étaient aussi. Et, ces dernières possédaient le même genre d’activités que les gangs de rue actuels. Ce jeunes sillonnaient eux aussi les ruelles et les rues commerciales. Peut-être, ne portaient-ils pas l’appellation «Gang de rue» à cette époque mais ce qui est certain, c’est que les gangs de rue existaient bel et bien dans ces années-là, aussi.

D’ailleurs, j’ai pu constater leur présence en rencontrant moi-même depuis ma jeunesse plusieurs membres de gangs dans différents secteurs. Ma famille et moi avons déménagé très souvent. Lorsque j’étais enfant, certaines personnes évitaient même de venir chez nous, à Montréal-Nord, à cause de leur présence. Et, depuis mon adolescence jusqu’à aujourd’hui, j’ai été harcelée par plusieurs gangs de rue aux différents endroits où j’ai habité. Cela provient sûrement du fait que j’ai été victime du Gang Stalking toute ma vie et que cela m’a permis d’être plus en contact avec le monde des gangs. En tout cas, je sais que les gangs de rue ne sont pas un fait si récent que cela.

Ce qui est différent aujourd’hui, c’est que le tableau est beaucoup plus coloré culturellement et que les jeunes qui sont recrutés le sont de plus en plus jeunes. Ils sont beaucoup plus organisés qu’on pourrait le croire même s’ils agissent parfois de façon assez spontanée. De plus, il semble que les jeunes qui sont dans ces gangs n’exécutent pas seulement des «contrats» pour le crime organisé, ils commettre des crimes odieux qui ont l’air tout-à-fait très gratuits. Il peut arriver qu’ils constituent une sorte d’initiation. Néanmoins, ce n’est pas toujours si gratuit que cela ne paraît.

Les membres des gangs de rue font partie d’un système très coercitif. La plupart d’entre eux exécutent toutes sortes de délits sous la menace. Bien sûr on peut leur donner carte blanche sur la manière d’exécuter les contrats (les ordres) concernant le Gang Stalking. Mais, ils sont beaucoup plus exposés que n’importe quel autre membre du crime organisé. C’est donc beaucoup plus facile de leur attribuer la seule responsabilité des crimes qu’ils commettent.

Mais en fait, il faut savoir que des membres de groupes extrémistes qui ont tendance à vouloir tout contrôler et se faire justice eux-mêmes peuvent infiltrer le crime organisé et profiter de leur pouvoir pour se servir des plus jeunes afin de remplir leurs dessins de prédation.

La plupart de ces jeunes étaient rentrés dans les gangs par de puissantes tactiques de manipulation alors qu’ils n’étaient même pas en âge de vraiment décider de leur propre vie. Ainsi, je crois que pour comprendre ce qui les pousse à agir, il est important de se sensibiliser aux tactiques utilisées pour les manipuler et d’écouter les chansons qu’ils créent pour parler de ce qu’ils vivent dans leur milieux respectifs. Ils chantent, par exemple, qu’ils font aux autres ce qu’ils n’aimeraient pas qu’on leur fasse.

La manipulation de l’esprit ne touche donc pas seulement les victimes du harcèlement électronique. En fait, elle cause des ravages à une beaucoup plus grande échelle. Les gangs de rue ainsi que d’autres acteurs du crime organisé ne sont que la pointe de l’iceberg d’un crime contre l’humanité. Ces jeunes représentent, cependant, la face la plus exposée de ce crime odieux. Ici, on parle de tactiques de nazis utilisant une partie des prisonniers (les gangs de rue) contre les autres (la communauté). Seulement, ceux que j’appelle les «jeunes prisonniers» font partie du monde du crime, alors ce sont eux qui commettent la plupart des méfaits et des crimes. Ce sont eux aussi qui paieront le prix le moment venu à la place des vrais auteurs de cet holocauste. Alors, dans un tel système, même les motards peuvent avoir été infiltrés et mystifiés par ces terroristes. Devinez le reste...

Des gars et des filles
La constitution des groupes peut comprendre autant des filles que des garçons. Mais, pour faire une activité de harcèlement sexuel envers une femme ciblée par exemple, ce sont les gars qui se chargent de cette tâche. Les filles, la plupart du temps, sont seulement les propriétés mais le plus souvent des marchandises pour  ces gangs. Elles n’ont aucun pouvoir par elles-mêmes. Néanmoins, elles peuvent croire aux allégations des criminels du Gang Stalking et peuvent même y participer.

Cependant, il arrive que certaines filles possèdent plus de pouvoir, peut-être parce qu’elles font partie de l’aile jeunesse des motards. Ces derniers, plus haut placés dans la hiérarchie du crime organisé, sont d’ailleurs moins exposés. Mais, leurs enfants peuvent aussi faire partie des gangs de rue. Les filles peuvent donc aussi participer à des activités de harcèlement électronique tout comme les gars.

Les individus ciblés d’un quartier 
Habituellement, ce sont les membres de gangs de rue qui harcèlent les individus ciblés habitant le même quartier qu’eux. Lorsque plusieurs gangs habitent un même quartier, il se peut que l’un d’eux seulement en détienne le contrat. Alors, ce sont les membres de ce gang qui exécutent la plupart des méfaits ainsi que le  vandalisme. Ils peuvent alors intimider et harceler les individus ciblés. Mais, ceux-ci peuvent utiliser leurs réseaux ou faire des alliances avec d’autres gangs pour amplifier ou généraliser le harcèlement. Leurs partenaires peuvent donc exécuter certaines tâches devant être réalisées à l’intérieur de leur territoire.

Noms de gangs et secteur d’activités 
À Montréal, mis à part qu’ils soient connus sous différentes appellations comme les bleus ou les rouges, les Crips, etc. les gangs utilisent souvent les numéros des lignes d’autobus comme noms de gangs. Ils peuvent aussi y ajouter le nom de la rue où l’autobus passe. Et, si leurs activités ne se font pas principalement sur cette rue, ils peuvent utiliser le nom d’une autre rue que celle de la ligne de l’autobus en question. Par exemple, dans Rosemont, on peut retrouver un gang qui porte le nom du nombre 197 comme indicatif sectoriel. Il représente celui de la ligne d’autobus qui passe dans ce secteur. Mais, ils peuvent porter comme nom de rue celui d’une autre rue que Rosemont, rue sur laquelle passe cet autobus. Ca, ils vont plutôt choisir le nom d’une rue plus à leur portée.

Les secteurs de visibilité
 
Le plus souvent on les voit circuler dans les ruelles de chaque côté de la rue à laquelle ils s’identifient. Alors, si une personne est ciblée dans un certain secteur, ce sont dans les ruelles près de chez celle-ci où on les verra plus souvent.

Mais, il n’est pas nécessaire pour eux de se limiter à ce seul territoire. Ils peuvent encore une fois utiliser leurs réseaux pour accéder à d’autres territoires en fonction du type d’activités de Gang Stalking visé.

Par exemple, il peut arriver aussi que certains membres de ces gangs fassent de l’exhibitionnisme pour intimider ou harceler sexuellement les femmes ciblées. Étant donné que la personne ciblée est surveillée constamment, ils savent par où elle est censée passer. Ils vont donc se tenir aux endroits stratégiques où se tiennent les «vrais» exhibitionnistes comme dans les coins cachés des bouches de métro, le coin des ruelles le soir ou aux endroits moins passants dans les parcs mais, là où la cible aura plus de chances de passer.

Et, étant donné que ce sont les gangs du même quartier que la personne ciblée qui, habituellement, assument le contrat de harcèlement contre elle, ses enfants peuvent aussi être harcelés et intimidés à leur l’école par ce gang ou même par leurs alliés.

Habituellement, tout le crime organisé, y compris les gangs de rue, est au courant du fait qu’une personne est ciblée. Donc, il peut arriver que des membres de gangs d’autres quartiers soient mis à contribution lorsque les personnes ciblées se déplacent hors d’un certain territoire. Par exemple, si la personne ciblée habite Montréal et se déplace à Laval, ce sera probablement un gang de Laval qui commettra des méfaits à son égard ou la harcèleront. Ils pourront aussi assumer cette partie de la surveillance ou filature.

Ils peuvent aussi utiliser leurs réseaux au Canada et dans les Amériques, et cela pas seulement pour les personnes ciblées qui voyagent. Cela peut devenir particulièrement intéressant pour eux d’utiliser ces réseaux lorsque les individus ciblés fréquentent des personnes d’autres nationalités. Ainsi, leurs liens ont la possibilité de s’infiltrer dans leurs réseaux d’amis et peut-être même y commettre certains méfaits ou actes illégaux. Ils peuvent y cacher des caméras dans leur maison lorsqu’ils les visitent ou leur dérober certains documents. Les faux amis sont chose commune dans le Gang Stalking.

Mise en évidence de la personne ciblée
 D’abord, ils utilisent, comme les autres citoyens, tous les signaux utilisés dans le Gang Stalking pour la surveillance illégale 24/24, 7/7jours.

Cependant, les membres de gangs peuvent se regrouper en avant du domicile d’une personne ciblée. Cela devient leur point de rencontre qu’ils se donnent afin de se donner des instructions avant de se disperser. Ainsi, en même temps ils en profitent  pour signifier  la présence de la cible à cet endroit. Et avant de partir, ils peuvent  exécuter certains rituels et faire des signes de la main. Les symboles et signaux sont très importants pour eux.


Ils peuvent aussi réaliser des graffitis sur la maison de la personne ciblée en guise de signe pour la désigner. D’ailleurs, ils en réalisent souvent dans les ruelles où ils passent pour se donner certaines instructions.

Les méfaits et le vandalisme 
Il faut se le dire, ce n’est pas par hasard que des gangs rôdent dans le secteur de la résidence d’une personne ciblée. Ce sont ces gangs qui réalisent la plupart des méfaits. Si du vandalisme est constaté, les gens du quartier savent bien que ce sont probablement les faits de gangs de rue. Mais, comme on ne les prend pas sur le fait et que ce type de harcèlement laisse très peu de traces, on peut rarement porter des accusations contre qui que ce soit.

Cependant, beaucoup de gens savent bien que des pneus de voiture ou de bicyclette crevés par des coups de couteaux proviennent de membres de gangs de rue qui sont passés par là. C’est la même chose lorsque la roue neuve d’une bicyclette a été complètent tordue ou qu’à chaque année au même endroit, les bicyclettes attachées se font voler.

Et, puis, si un oeuf est lancé dans la fenêtre de quelqu’un, qu’on crache sur son mur ou qu’on laisse des excréments de chien sur son terrain après qu’une bande de jeunes vient de passer à cet endroit, cela signifie peut-être que cette personne est ciblée. Alors, ce n’est pas du tout un geste gratuit. Cela constitue le genre de méfaits perpétré contre les individus ciblés. On veut que la personne sache qu’on la considère comme indésirable.

Cependant, on ne peut pas appeler la police pour cela. D’ailleurs, les policiers ne se déplacent pas pour ce genre de choses. Et, les gangs le savent. Mais qui portera plainte pour un oeuf lancé dans sa vitre? S’il y a des dommages apparents, il faut plutôt aller porter plainte au poste de police du quartier. Et, c’est très bureaucratique. Et, si par malheur vous avez en plus un handicap, vous êtes à mobilité réduite ou vous êtes contraint d’une quelconque manière pour vous déplacer à chaque fois que l’un de ces méfaits est perpétré contre vous, cela  devient très coûteux et compliqué.

En fait, la plupart du temps, les gens non seulement savent que ce sont les faits de gangs de rue mais ils ont peur des représailles. Alors, c’est la loi du silence qui règne.

Et, étant donné que la communauté est mise aussi à contribution dans le Gang Stalking, les membres des gangs de rue se trouvent à s’y mêler pour faire de la surveillance illégale et même pour perpétrer leurs méfaits. De cette manière, la personne ciblée peut avoir l’impression que tout le monde lui en veut. Cette façon de penser est largement encouragée dans ce système. On veut amener la personne ciblée à croire qu’elle est malade mentalement, qu’elle fait du délire paranoïde. Mais on veut surtout que ce soit les autres qui le croient afin de pouvoir la discréditer et l’isoler pour mieux la détruire. Le but premier consiste à cacher ce qu’on lui fait subir et qu’ainsi, elle se retrouve sans ressources.

Le harcèlement électronique
 Maintenant que l’on sait que certains membres des gangs de rue peuvent aussi faire partie de niveaux supérieurs du crime organisé et qu’ils peuvent avoir accès aux armes psychotroniques, quoi dire et penser du fait que ces armes se retrouvent entre leurs mains? Comment s’en servent-ils? Que font-ils à nos enfants mis à part l’intimidation puisque ces armes cachées laissent très peu de traces? Que font-ils à nos petites filles qui se retrouvent souvent prisonnières de ces gangs après une lune de miel qui tourne au fiel? S’ils sont capables de brûler et de stériliser des gens avec des armes aux micro-ondes et de désintégrer de la chair à distance, que sont-ils capables de leur faire?

Quand on voit la peau de nos personnes âgées bleutée et creusée, et que l’on sait que des armes au laser cause des effets similaires à distance, que doit-on penser?  S’ils sont capables de s’en prendre aux personnes âgées malades dans les CHSLD et dans les hôpitaux, que font-ils aux personnes handicapées qui restent à la maison?

C’est une technologie perverse qui permet de travailler (torturer) à distance. Et, pour la plupart de ceux qui les utilisent ce ne sont que des jeux vidéos. Ils sont assis devant leur ordinateur, une manette à la main jouant au TortureWare sur des avatars qui bougent et qui crient. Leur jeu consiste à les torturer et à les faire crier, et surtout leur faire mal.

Mais, qui tire donc les ficelles de ces joueurs qui ne sont  en réalité que des pantins? Des extrémistes qui croient faire de la «vraie justice» en s’infiltrant partout pour avoir accès à tout ce qui sert leurs dessins destructeurs? Et, ces psychopathes, que font-ils croire au monde pour le manipuler? Comment les amènent-ils à harceler des personnes vulnérables ou celles qui sont fragilisées par leurs efforts de destruction de l’humanité?

Beaucoup trop de jeunes entrent dans ces gangs sans même qu’on le sache. Ils sont ensuite utilisés pour détruire tout ce qui représente la Vie. Et, ils sont, malheureusement, recrutés de plus en plus jeunes. Mais, ils sont l’avenir! Il faut s’organiser pour qu’ils en aient un pour le vrai et... ARRÊTER CET HOLOCAUSTE!

Les organisations du pouvoir planétaire:
http://www.syti.net/Organisations.html

Ouvrages sur le gangs de rue:
Mourani, Maria; «La face cachée des gangs de rue», Les Éditions de L’Homme, 2006.
Mourani, Maris; « GANG DE RUE INC.- Leurs réseaux au Canada et dans les Amériques », Les Éditions de L’Homme, 2009.

Qui sont les "Perps"?
http://emhdf.com/perps.html
Gangs de rue:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bande_criminelle#Gangs_de_rue
http://perso.b2b2c.ca/rueecole/lecoindesjeunes/Surlesgangs.htm
http://www.quebecjeunes.com/index.php?option=com_content&view=article&id=552:les-gangs-de-rue-bloodz-et-cripz&catid=150:societe
http://www.ledevoir.com/societe/jus
Les criminels du Gang Stalking
http://francequenneville.blogspot.com/2010/12/les-criminels-du-gang-stalking.html
http://francequenneville.blogspot.com/2011/02/quand-defendre-une-cause-devient.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/12/les-super-heros-du-tortureware_17.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/fabrique-de-faux-parias-de-la-societe.html
http://francequenneville.blogspot.com/2011/02/victime-de-la-scientologie-scientology.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/linjustice-de-la-vraie-justice.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/10/une-business-lucrative-pour-les-gangs.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/12/gangs-de-rue-et-individus-cibles.html
http://francequenneville.blogspot.com/2011/02/tactique-de-diffamation-reactions-des.html
http://francequenneville.blogspot.com/2011/02/signaux-la-television-paranoia-ou-gang.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/12/manipulation-de-la-communaute.html
http://francequenneville.blogspot.com/2011/02/je-suis-pour-vousun-bon-pretexte.html
http://francequenneville.blogspot.com/2011/01/des-rumeurs-qui-tuent.html
http://viedelumiere.blogspot.com/2011/02/priere-du-pardon.html

http://viedelumiere.blogspot.com/2011/02/rita-de-cascia-patronne-des-victimes-du.html
Mind control Through  Television Part 1: http://youtu.be/YZaAgkd7tq8
Mind control Through  Television Part 2 :    http://youtu.be/-y-gKhjBuNA
Propaganda, Black Public Relations & Mind Control Report 2:   

http://youtu.be/H12Cnw6cMAo
http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/quel-spectacle.html
Assassin-esclave 2000:
http://www.youtube.com/watch?v=OjBqo2PJmokà
Illuminazi 666
http://www.youtube.com/watch?v=AaaqnxUSGe8

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue!