Loading...

dimanche 19 décembre 2010

Spectacle de sons et lumières

C’est de cette manière que ma mère appelle ce que font ceux qui mettent en évidence les personnes ciblées par le Gang Stalking. Lorsqu’on parle de harcèlement par la communauté, cela veut dire tous les citoyens, même les figures d’autorité ou les divers groupes dont la société se compose. Tous n’y participent pas, cependant tous peuvent s’adonner à cette pratique. Et, lorsqu’un groupe social ou religieux donne le ton, on dirait que tous ses membres s’en font un devoir. Cela augmente la pression des participations individuelles.

Alors, qui est le mieux placé pour faire du «Hi-Lighting» ou mettre en évidence les individus ciblés sinon ceux qui possèdent tout l’équipement pour attirer l’attention? Les pompiers avec leurs sirènes, leurs lumières et leurs véhicules rouges imposants. Qui est-ce que les gens surveillent pour être certain de respecter l’ordre établi par la société ou de ne pas se faire prendre en flagrant délit, et qui peuvent aussi faire fonctionner leurs gyrophares et leurs sirènes? Les policiers bien sûr. Et puis, quoi dire des ambulanciers sinon qu’eux aussi attirent l’attention avec leurs sirènes des kilomètres à la ronde.

Ils alertent tous le monde d’un certain danger. Mais, ici, c’est la présence des personnes ciblées qu’ils annoncent avec leurs lumières et sirènes. Elles n’ont pourtant absolument rien de dangereux puisque ce sont des innocents la plupart du temps, isolés et vulnérables. Ces services publiques, lorsqu’ils sont sollicités pour une urgence actionnent leurs sons et lumières pour avertir le monde afin qu’on leur laisse le passage. Mais, souvent ces sirènes sont utilisées en faisant une sorte de fantaisie musicale au lieu d’un simple avertissement. Cela attire tellement l’attention qu’on peut remarquer leur impertinence. Alors, lorsque les rues sont désertes ou que les feux de circulation sont verts, pourquoi jouent-ils de cette musique? Et, pourquoi, dans ces mêmes conditions, s’exercent-ils vers minuit alors que les gens sont couchés?

C’est bien simple. Ceux qui participent au Gang Stalking n’oublient jamais, lorsqu’ils passent tout près du domicile d’une personne ciblée de mettre celle-ci en évidence en activant tout leur kit de spectacle, cela même s’il n’y a aucun besoin de le faire pour leur travail. Ces travailleurs ne se gênent pas non plus de faire du bruit près des centres pour personnes âgées si l’une de leurs cibles y habite. Cela, sans aucune considération pour le type de clientèle de ces centres. 

Alors, il est important pour ces travailleurs de savoir que la plupart des personnes âgées se préoccupent beaucoup de leur sécurité parce qu’ils se savent plus vulnérables et moins prompts à réagir à cause de leur âge. Le bruit et les sirènes peuvent constituer un gros stress pour eux. D’ailleurs, plusieurs d’entre eux présentent des problèmes cardiaques. Et, ce genre de comportementest à éviter dans leur situation comme pour toutes les personnes malades ou âgées. En plus, beaucoup d’entre elles ont déjà passé des séjours à l’hôpital et s’y sont rendus en ambulance. Elles en sont souvent revenus plus vulnérables qu’auparavant. Elles ont même pu entendre ces sirènes alors qu’elles ont déjà failli mourir. Et, les entendre leur rappelle ces événements marquants. De plus, elles sont très sensibles au fait qu’un des leurs puisse partir en ambulance et ne plus revenir. Elles y pensent souvent. Chaque fois qu’elles entendent ces sirènes, elles se demandent si elles ne seront pas les prochaines sur la liste des disparus. Cela constitue une source de stress extrême pour eux.

Que dire ensuite des personnes âgées ciblées qui peuvent savoir pertinemment que ces sirènes sont activées pour les mettre elles, en évidence? Plusieurs d’entre elles le savent. Mais, lorsqu’elles en parlent, on leur répond qu’elles sont paranoïaques et qu’elles s’inquiètent pour rien du tout. Pourtant, elles savent que les ambulanciers qui actionnent ces sirènes sont aussi ceux qui seront responsables de leur sort si elles viennent à tomber malades au point de devoir aller à l’hôpital. Elles savent aussi que les policiers qui assurent leur sécurité peuvent ne pas les aider adéquatement en cas de besoin. Elles savent aussi que les pompiers sont là pour sauver la vie des gens lors des incendies. Mais, elles se demandent si, le jour venu, ils ne les oublieront pas. Elles savent qu’on peut attendre au tout dernier moment pour s’occuper d’elles ceci, afin de leur causer un stress supplémentaire. Cela fait partie de la «game» du Gang Stalking.

En fait, ces personnes innocentes comprennent qu’elles ne sont pas respectées, qu’il y a un manque de considération complet à leur égard ce, simplement parce qu’elles sont ciblées. Et surtout, elles ne comprennent pas que des personnes qui sont censées les protéger ou prendre soin des gens agissent de la sorte avec elles. Que feront-ils de leur vie? Se disent-elles. Qu’adviendra-t-il d’elles lorsqu’elles seront en danger? Est-ce que ces travailleurs en profiteront pour abuser de leur vulnérabilité tout comme beaucoup le font dans ces circonstances? Pendant ce temps, les criminels du Gang Stalking se croient tout-à-fait justifiés d’agir de la sorte. Ils croient, à tort, que ce sont des parias qui ne méritent pas qu’on les traitent en être humain.

Il n’y a pas de mots pour qualifier ce comportement de la part de policiers, de pompiers et d’ambulanciers. Dans tous ces corps de métiers, les individus qui participent au Gang Stalking passent et repassent, parfois plusieurs fois par jour devant ou tout près du lieu de résidence des personnes ciblées en faisant leurs spectacles de sons et lumières. Ils se comportent de façon totalement  irresponsable. Pourquoi? Parce qu’ils réfléchissent avec leur bas- ventre. Souvent, ils se trouvent même à fantasmer sur ce qu’on leur a fait croire à propos de ces personnes innocentes. Et, ils s’amusent comme des enfants indisciplinés.

Que dire maintenant de ce qui se passe lors d’un gros événement sportif, par exemple? Les médias circulent autour du site de l’événement en hélicoptère. Ces jours-là, ils en profitent, eux aussi, pour faire des petits détours au dessus du lieu où se trouve la personne ciblée, si c’est sur leur chemin bien sûr. Car, il leur faut agir sans qu’on se pose trop de question, c’est-à-dire en utilisant ce qui est déjà là. De cette manière, l’excuse est toute prête pour nier ce qu’ils font. De plus, ils savent que les autres vont dire qu’il y avait bel et bien eu un événement là et que c’était évidemment la raison de leur présence. Ils ont déjà prévu leur alibi.

Mais, ces petits «croches» près de leur maison ne sont pas du tout effectués par hasard. Ils ont pour but, encore une fois, de mettre la cible en évidence. Et, elle, peut très bien le savoir. Mais, que peut-elle en dire sans passer pour folle? Cela fait partie du Gang Stalking, ce système de harcèlement global perpétré par presque toute la communauté.

Cette dernière sait où la personne ciblée demeure. D’ailleurs, des véhicules passent et repassent autour de son domicile 24/24 heures, 7/7 jours, lorsqu’elle est chez elle. Puis, lorsqu’elle se déplace sur la route, un cortège de véhicules encadre ses déplacements. Ceux-ci allument leurs phares en plein jour, et le soir roulent en allumant les plus puissants afin de se distinguer des autres véhicules et de bien encadrer (Hi-Lighting) le véhicule de la personne ciblée. De cette manière les véhicules aériens peuvent aussi les repérer facilement. Et, ces citoyens-informateurs communiquent entre eux par des signaux ressemblant à ceux du baseball pour signifier la présence et les déplacements de la cible. Ceux qui sont à pied tiennent un téléphone cellulaire sur l’oreille pour aviser du passage de la personne ciblée à l’endroit indiqué.

Pendant ce temps, cette dernière consciente ou non de ce qui se passe entend les hélicoptères bruyants lorsqu’ils passent tout près et peut se demander ce qui se passe. Si les personnes sont malades ou âgées, elles sont toujours plus sensibles à tout ce qui pourrait menacer leur bien-être ou leur sécurité. Ainsi, les spectacles de sons et lumières font partie du harcèlement perpétré contre les individus ciblées par le Gang Stalking. Ils servent autant à leur surveillance qu’à détériorer leur qualité de vie. Et, cela se trouve à bafouer tous leurs droits de citoyens et de personne humaine. C’est un crime haineux contre la personne, de l’ostracisme. Et, il faut que cela cesse.

C’est d’ailleurs inacceptable de la part des travailleurs des médias qui ont pour fonction d’informer adéquatement le public dans le respect de la vie privée; c'est inacceptable de la part de la police, des pompiers ou des ambulanciers qui doivent assurer la sécurité de tout le monde sans exception pour répondre aux urgences. Ainsi, ils doivent prendre conscience de l’atteinte des droits fondamentaux de ces personnes et cesser immédiatement leur participation à ce genre de manifestation.

Il y a vraiment lieu de se poser plusieurs questions, ici. Mais, qui sont ces policiers, ambulanciers et pompiers pour se comporter de la sorte? Font-ils partie de quelques groupes d’extrémistes pour discriminer ainsi certaines personnes? Que font-ils dans ces corps de métiers? Font-ils partie du crime organisé pour appliquer systématiquement les règles du Gang Stalking? Ou bien, croient-ils qu’ils font de la «Vraie Justice» alors qu’ils se trouvent à bafouer les droits les plus élémentaires de leurs semblables? Je me questionne.

Copyright, France Quenneville.

http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/le-gang-stalking-action-citoyenne.html 
http://francequenneville.blogspot.com/2010/12/signaux-dobservation.html
http://www.targetedindividuals.com/Techniques.html
http://www.bitstrips.com/user/QCC9/read.php?comic_id=W9PPL&sc=1
http://francequenneville.blogspot.com/2010/12/les-criminels-du-gang-stalking.html
http://francequenneville.blogspot.com/2010/11/diffamation-extreme.html 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue!