Loading...

samedi 2 juillet 2011

Journal 2 juillet 2011

Déni de services informatiques
16h45 Problèmes informatiques immédiatement après que j’ai dit que j’allais écrire quelque chose de mes perps sur internet: nom de réseau probable du coupable  "TRENDnet652". J’ai tout essayé: réinitialisé mon ordi, passé Mac Keeper, rentré clé WEP 3 fois. Appel à Bell:  Je lui ai expliqué exactement ce qui se passait et ce que j’avais fait. Il m’a dit que le numéro de 26 chiffres que je venais de lui donner n’était pas la clé WEP . Il m’a niaisé car c’était bien cela et je le savais. Je lui ai dit que quelqu’un avait peut-être changé mes chiffres pendant que je les rentrais. Il me disait d’une part que la connection fonctionait avecle modem  que c’était des problèmes avec mon clavier, et d’autre part que les harckers ne pouvaient pas rentrer dans mon ordi si je n’avais pas de «connection» alors que je sais qu’ils déconnectent et re-connectent autant qu’ils le désirent quand la «connection» au modem se fait.

Torture
Je me suis reposée en après-midi mais comme d’habitude, j’ai été réveillée par la douleur. Il fait autour de 30 degrés C et ils me brûlent mes brûlures de rayonnement avec le laser et les micro-ondes internes et sous moi. Encore l' énorme laser sous moi: mon corps brûle, vibre et je ressens comme des aiguilles chaudes s'enfoncer dans mes blessures. Mon cuir chevelu est en feu sans qu’on me brûle par dessus.

18h16 Basses fréquences de micro-ondes.

23h55 l’énorme rayon laser
Ils ont mis l’énorme rayon laser (50 cm de diamètre) sous moi, espérant me faire très mal et  me désintégrer à la longue. Non seulement ça me faisait très mal mais cela m’engourdissait les pieds et les jambes, augmentait les brûlures de toutes les parties décharnées que j’avais d’ailleurs un peu partout, je ressentais des vibrations à une fréquence élevée et comme une hélice qui tournait dans laquelle je me situais au milieu. Les bouts des doigts étaient douloureux et la colonne devenait de plus en plus poreuse et douloureuse. Tous mes os semblaient devenir poreux aussi. la table sur laquelle était mon ordinateur tremblait en même temps que moi.

Laser rotatif en diffusion interne
En plus, ils ont mis le laser en diffusion interne avec des micro-ondes à partir de mon pied gauche. Ils ,ont mis une fonction rotative qui fait en sorte que le rayon se déplace de gauche à droite de mon corps tout autant que les douleurs. Je frottais ma  jambe gauche qui vibrait et qui était extrêmement douloureuse. J’avais un implant dans le pied gauche et c’est de là que provenait la sensation qui montait vers le haut jusqu’à ma tête. Même mes dents et mes gencives me faisaient mal. Cela, sans compter les douleurs à la gorge et à l’intérieur de la tête. Le coccyx désintégré aussi me faisait mal aussi par le biais la douleur du membre fantôme et de la base de la colonne. La douleur montait dans tout mon côté gauche avec un peu du côté doit pour ensuite pencher vers la droite et tout me brûler ainsi.

Les petits brillants

Puis, les petits brillants déjà dans mes organes génitaux , sous mes pieds et répandus partout dans mon corps, piquent  et s’enfoncent avec douleur comme des aiguilles dans mon corps. Les poumons et les seins sont douloureux. Mon poumon droit peut s’affaiser comme il en a tendance.

L’imposteur m’a dit à plusieurs reprises que c’était l’oeuvre de son ami, celui qui était avec lui ,, chez lui. Mais, cela pourrait très bien Michel qui a l’habitude de se cacher ou bien Gaston qu’il a tendance à protéger pour je ne sais quelle raison.  Il s’amuse souvent à changer de nom d’auteur pour me confondre.

Cruauté mentale et monitoring

L’imposteur me dit, en soirée, qu’il ne pensait jamais que je serais torturée à ce point-là. Il dit que son ami n’aime pas cela non plus, qu’il lui a montré ce qu’on a fait à mes organes génitaux et qu’il n’aime pas ça. J’étais fâchée qu’il ait osé prendre des clichés de mes parties intimes mutilées et en plus, de les montrer à quelqu’un d’autre. Cela veut dire qu’il a filmé  et conservé ce qu’il a capté à travers mes yeux sur son ordinateur de mon intimité. Il ose montrer et parler de mes traumatismes physiques et il m’en a parlé. Le gars en question est avec lui pour me torturer et me faire un déni des services informatiques. Il m’avait dit ne pas le connaître vraiment.

© France Quenneville

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue!