Loading...

jeudi 1 décembre 2011

De l’électro-sensibilité à la torture par rayonnement

Pendant des années on peut vivre du harcèlement électronique sans le savoir. On   peut même ne ressentir aucun symptôme. Pendant ce temps, comme on est constamment exposé à des rayonnements électromagnétiques dirigés intentionnellement contre nous, on finit par devenir de plus en plus électro-sensible  à cause du phénomène d’exposition-réaction. Plus on est exposé longtemps ou  intensément, plus on devient sensible.

On commence alors à s’identifier aux personnes «électro-sensibles» qui ressentent différents malaises au contact des téléphone mobile, wifi, blue-tooth, micro-ondes, etc. Ces personnes présentent des symptômes immédiats: picotements, sensation de chaleur sur le visage et les mains, sensation de gonflement du visage, maux de tête, vertiges, anxiété, irritabilité, nausées, perte d’équilibre, affaiblissement général, trouble de la concentration, etc. Mais, d’autres symptômes encore plus graves comme le cancer peuvent apparaître des années plus tard.

Êtes-vous électro-sensible?

De l’électrosensibilité au harcèlement électronique

Avant de commencer avec cette section, j’aimerais apporter une petite précision. Car, il semble que certaines personnes confondent le harcèlement lié à l’informatique et celui qu’on appelle le «harcèlement électronique» ou «Mind Control».

Harcèlement électronique

Bien qu’il soit habituellement classé comme une partie du harcèlement électronique, le harcèlement informatique (cyber-intimidation, spams, piratage, sabotage, déni de services informatiques, etc.) fait plutôt partie des tactiques de destruction du «Harcèlement Urbain» ou en anglais, «Gang Stalking» ou «Organized  Gang Stalking».

Le Gang Stalking: action citoyenne collective ou crime haineux érigé en système?
Tactiques de Gang Stalking

En ce qui a trait au passage de l’électrosensibilité au harcèlement, il est important de noter que toutes les personnes vivant de l’hypersensibilité ne vivent pas nécessairement toutes du harcèlement électronique. Seulement les individus ciblés par le harcèlement urbain ou Gang Stalking et le contrôle mental pourront en vivre allant du simple harcèlement jusqu’à la torture par radiations.

Habituellement, c’est seulement lorsqu’on est certain que l’on vit harcèlement électronique qu’on peut non seulement voir les ondes électromagnétiques mais aussi entendre tous les bruits qui y sont associés. Cependant, si on est vraiment très sensible, on peut les voir ou les entendre dès le début du harcèlement. Mais, cela est beaucoup plus rare.

Témoignage:

Lorsque j’avais 5 ou 6 ans, nous habitions à la campagne. Nous étions loin de la ville et de toute sa pollution. Cependant, un gros pylone électrique traversait un champ à environ 1/2 kilomètre de chez nous. J’avais des acouphènes, j’avais des saignements de nez et des otites très fréquemment. Aussi, je pouvais voir les ondes électromagnétiques en suspension dans l’air à un tel point que, dans mon innocence, je croyais avoir la capacité de voir les microbes. C’est ce que j’avais dit à ms proches à ce moment-là. Alors, était-ce seulement le pylone ou bien était-ce le harcèlement électronique qui amplifiait les effets nocifs de cette ligne de haute tension? Aujourd’hui, je sais que j’étais déjà ciblée par le Gang Stalking avant même ma naissance et, aussi, que le harcèlement électronique utilise les champs électromagnétiques en place pour détruire la santé des individus ciblés.

Diffamation extrême

Ainsi, l’apparence des champs électromagnétiques peut ressembler à une sorte de rosée d’ondes mouvantes à peine perceptibles qui est en suspension dans l’air. On peut entendre, aussi, une sorte de bruit de moteur qui ressemble à celui d’une voiture en marche immobilisée. C’est le bruit du magnétron ou autre appareil du genre qui produit les micro-ondes. Cependant, avant qu’on se rende compte de ce dont il s’agit, il peut se passer plusieurs années. 

En ce qui concerne les symptômes du harcèlement électronique, on peut dire qu’en plus de ceux de l’hypersensibilité, on peut commencer à entendre des bruits et développer des acouphènes ainsi que d’autres malaises: allergies, céphalées,  violentes douleurs aux oreilles, bouffées de chaleur, blancs de mémoire, palpitations, tachycardies, douleurs aux articulations, fatigue chronique, chocs électriques, privation de sommeil, sensations de vibrations, etc.

De plus, on ressent des effets au niveau du contrôle mental: rêves étranges, messages vocaux ou de bruits directement dans le cerveau, modifications des perceptions auditives, blancs de mémoire, actions erronées, phrases inopportunes, élocution difficile, mirages dans le champ de vision, etc.

Les effets du harcèlement électronique se font sentir de plus en plus à l’intérieur d’une courbe ascendante avec le temps. Au même moment, les différentes tactiques du «Harcèlement urbain» ou «Gang Stalking» ainsi que celles du contrôle mental se font de plus en plus fréquentes et de plus en plus intenses.

Effets du harcèlement électronique

Bien que pendant la phase de harcèlement les effets soit moins ressentis, des armes à énergie dirigée (gros et petit mosquito laser et rayons gamma armés de micro-ondes) sont utilisées comme torture active en plus des dispositifs de torture passive comme les CEM (champs électromagnétiques), les hautes tensions, les gaz toxiques, les micro-ondes en suspension et les scanners.

Dans la phase de simple harcèlement, on est encore capable de fonctionner même si on est très dérangé. Il y a des périodes de harcèlement plus intenses alternant avec des période de repos mitigé.

Du harcèlement électronique à la torture par radiations

Tout d’abord, comme on l’a vu précédemment, on ressent de plus en plus les effets des rayonnements électromagnétiques à force d’y être exposé, cela même s’ils sont de la même puissance qu’auparavant. Mais, quand on passe aux sévices de la torture, ils sont réellement plus forts, plus dangereux et douloureux.

Alors, la torture devient vraiment évidente avec toutes les armes psychotroniques  de torture passive et active et de contrôle de l’esprit. Elle s’ajoute au harcèlement, qui lui devient la période qui remplace celle du repos mitigé et à toutes les autres tactiques du «Harcèlement urbain» ou «Gang Stalking» et de surveillance 24/24, 7/7. En somme, elles sont toutes à leur paroxisme. Toutes les causes d’incertitudes passées  sont devenues des évidences. Il n’y a plus aucun doute. Les dommages et les incapacités s’additionnent. Mais, aussi, les marques commencent à être visibles sur le corps, sur la vie et sur le moral de la victime.


À ce stade, souvent on est allé tellement loin dans la diffamation et toutes les autres tactiques, que l’individu ciblé est devenu presque totalement impotent. Il est isolé, n’a plus de travail ou d’argent, et devrait être au bord du suicide ou de la folie. C’est exactement là où on voulait le conduire pour l’éliminer. On l’a fait passer pour fou, malade imaginaire, repris de justice, un paria de la société qui disparaîtra sans que personne ne s’en rende compte.

En terme de processus, c’est celui de la grenouille qu’on fait cuire dans une marmite d’eau froide. Cette dernière réchauffe tellement graduellement que la petite victime s’adapte et faiblit jusqu’à en mourir.

Effet cumulatif graduel

© France Quenneville, 19 mai 2011.

P.S. Si les liens ne fonctionnent pas, copiez/collez-les dans la barre d'adresse ou tapez-les à la main. Prenez soin d’enlever tout caractère supplémentaire qui ne fait pas partie de l’adresse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue!