Loading...

vendredi 9 décembre 2011

Conséquences urinaires

Je suis en rééducation pour faire les cathétérismes vésicaux, c’est-à-dire vider manuellement ma vessie à la main. J’avais déjà une vessie neurogène depuis mon opération pour une tumeur au cerveau en 2000, laquelle m’avait laissé avec plusieurs handicap  neurologiques peu visibles.

Cependant, comme mécanisme compensatoire, je contractais ma vessie avec les muscles de mon ventre et de mon plancher pelvien. Mais, dernièrement, ils ont tout désintégré les muscles du bas de mon corps qui servaient entre autre à soutenir mes organes et à contracter ma vessie ainsi que mon rectum pour les vidanger. Mais, il a fallu qu’en guise de torture, ils me gonflent la vessie 3 fois au laser en diffusion pour la crever ensuite au laser Mosquito, et la brûler avec les micro-ondes et le laser quotidiennement. Résultat: des infections urinaires chroniques,  une grosse hernie vésicale en plus d'une vessie neurogène qui ne se vide pas et qui demeure difficile à vider même en faisant des cathétérismes parce que je n’ai plus de muscles constricteurs pour m’aider.

L'imposteur qui me parle à travers le Voice-to-Skull m'a dit que c’était lui qui avait demandé de me causer un problème de vessie pour ne plus que je puisse aller aux toilettes. C’est réussi! Je suis maintenant obligée de faire ces cathétérismes 3-4 fois par jour ce, en même temps que des gars qui non seulement regardent ma plus grande intimité sur leur écran d’ordinateur mais en discutent ensemble pour me faire de la grosse cruauté mentale.

Cela, c’est sans parler des aiguilles piquantes qu’ils me mettent continuellement dans le corps et surtout les organes génitaux. Cela va sans dire que je ne parle pas de tout le reste de la torture que je subis quotidiennement. Ainsi, mes organes brûlés sont extrêmement sensibles et  les manoeuvres pour réaliser le traitement deviennent très difficiles et douloureuses. Cerla s’ajoute à toutes les autres difficultés liées à mon handicap.

France Quenneville, 20 octobre, 2011.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue!