Loading...

dimanche 19 juin 2011

Journal 19 juin 2011


Torture
Toute la nuit, ils m’ont mis les micro-ondes sous moi et à l’intérieur de moi très fortes. Mais, je ne tenais plus tant j’étais fatiguée. Alors, j’ai dormi là dedans. D’ailleurs, ils ont dû mettre les basses fréquences et m’hypnotiser comme d’habitude. Une brûlure aux micro-ondes provoque d'abord une inflammation et ensuite fait ratatiner l'organe brulé. Mes tortionnaires m'ont gravement brûlé le cerveau dernièrement et répètent encore leur geste. Les cerveaux brûlés aux micro-ondes peuvent provoquer la maladie de Alzheimer.

Je me suis levée vers 10h15 ce matin. J’ai renouvelé les émetteurs radioniques et re-transplanté les plantes qui ne l’étaient pas encore.

Séquelles de torture : les doigts
La pulpe de mes doigts a été décharnée avec petit laser «mosquito" pour que je ne pas sois pas en mesure de rien faire avec mes mains. Mais, aujourd'hui, j'essaie de jouer de la guitare pour remplir mes doigts avec de la corne et devenir capable d'utiliser mes mains sans trop de douleur. Chaque personne utilise ses mains pour tout ce qu’il a à faire. En plus des activités quotidiennes, je fais de la peinture, la sculpture, la cuisine, le jardinage, j'écris beaucoup, je joue de la guitare,  de la percussion, etc.  Donc, j'utilise beaucoup mes mains. Durant que j’écrivais ceci, mes cyber-pirates m’ont bloqué l’accès au "copier-coller» du traducteur pour le mettre sur mon mur. De plus, il est toujours difficile pour moi de lire et de copier à la main parce que je suis dyslexique. Ils savent tout cela. Mais, leur sadisme n'a pas de limites.

Séquelles de torture:  la voix
J’ai essayé de chanter en jouant de la guitare. Mais, j’ai beaucoup de difficulté avec ma voix maintenant. J’ai même du mal à psalmodier. Je ne peux plus chanter sur ma tonalité je mon capot de guitare est disparu. L’imposteur m’a dit qu’ils m’avaient éraflé les cordes vocales avec le mosquito laser. Cela ressemble à ça. Ce n’est pas du tout comme après mon opération. Là, je ne peux plus vraiment chanter une seule phrase correctement.

TORTURE
J’étais allée au salon m’installer pour la nuit. Mais, ils ont mis le gros rayon laser de 50 cm de diamètre sur mon cervelet, là où il n'y a plus de crâne. Le cerveau me brûlait.  L'imposteur a dit: "Ils veulent te brûler le cerveau". Je suis allée à la cuisine et quelques minutes plus tard, le même manège a recommencé. Je ressens que cela provient de chez le gars d’à côté, Victor l’arabe. C’est le psychopathe de la True Justice. Il me met l’énorme rayon laser sur moi sur mon côté droit alors qj»étais face à la TV. Je me suis placée  face à chez lui et il a déplacé son rayon

18 juin 2011

Torture 3h30

J’ai été réveillée par la douleur de ce qu’on était en train de me faire. Concentrée sur mon utérus, la douleur que je ressentais provenait des micro-ondes à une fréquence extrêmement élevée. Le dispositif avait été installé directement dans le vagin en plus de l’énorme rayon laser. Les deux  avaient une fréquence extrêmement élevée et le laser tournait à une vitesse folle. L’imposteur m’avait dit que le but  était de me désintégrer complètement en commençant par le sexe, comme il aimait dire. Cela voulait dire mes organes génitaux. Constatant mon désarroi devant cette éventualité  horrifiante, il me dit sur un ton glacial: «Nous somme tous d’accord!».

On peut entendre le grondement du moteur et ressentir sa puissance vibratoire d’une telle force que cela m’a réveillée avec la certitude d’une agression très violente évidente. Les acouphènes sont très forts, la radioactivité corporelle aussi. Je ressens les courants électriques plus fortement dans mes jambes et le bas de mon corps. Mais, cet énorme rayon se fait sentir jusque dans ma tête.  On dirait une drill. Tout mon siège s’échauffe et tout mon corps vivre à une très haute fréquence.  La puissance de cet engin est amplifiée à la fois par le moteur de mon réfrigérateur et celle du climatiseur central de mes voisins. C’est très douloureux, et je ne puis rien faire pour contrer cet assaut. Ce sont des meurtriers cuiseurs d’êtres humains.

Torture 4h15
Ils ont augmenté encore la puissance. Ils ont gardé la cadence de ces hyper-fréquences pendant des heures et des heures direct dans mon vagin. Ces vibrations extra rapides me font très mal à la tête. Elle sont dirigées vers elle. Le faisceau semble dirigé vers ma tête du côté droit en arrière , là où je n’ai pas d’os pour protéger mon cerveau. Tout le corps me fait très mal.

Harcèlement informatique

Blocage d’envoi de carte postale par e-mail sur ma page  à ArtMajeur.com
Blocage de la représentation de l’image lors du partage d’une oeuvre de ArtMajeur.com sur Facebook
Message de blocage d’installation de  «Add This» pour Firefox, sur Firefox disant que Firefox l’avait empêché.
Document vidéo de Koodo Mobile ( Torture du 18 juin) envoyé à mon courriel bafouee@hotmail.ca  a été noirci dans mon cellulaire pour empêcher que l’on puisse voir son contenu. Des traces d’intrusion doivent avoir été laissées.

Torture 17h
Ayant été privée de sommeil la nuit dernière, à l’heure du souper je m’étais allongée au salon. On m’a hypnotisée. On m’a causé de la chaleur en envoyant le gros rayon de micro-ondes par dessus mon corps pour me faire enlever mes vêtements. Mais, ils ont réussi seulement à me faire enlever mon pantalon. Comme ils voulaient que j’enlève aussi mon chandail, ils ont essayé de me faire avoir chaud en m’envoyant une forte dose de micro-ondes via le vagin à l’intérieur du corps. Mais, la seule chose qu’ils ont réussi à faire, c’est de me rendre malade. Car, je fais de l’allergie aux micro-ondes. En fait, ils espéraient me faire faire des choses sexuelles pendant que j’étais en culotte et en brassière qu’ils auraient filmé pour ensuite utiliser ces clichés pour faire des truquages et me nuire. Pendant tout ce temps, des micro-ondes diffusaient en abondance et à une forte intensité, sous moi. J’avais mal et n’avais, comme d’habitude, aucune position. De plus, depuis deux jours j’ai très mal au haut du dos et à la nuque du côté droit et au bras droit. J’ai pensé que c’était de l’empalage dont je n’arrivais pas à couper les rayons. Mais les nerfs étaient coincés et très douloureux. Alors, je me suis souvenue qu’ils m’avaient désintégré plusieurs disques dans la colonne en plus d’avoir décharné les muscles tout le long de la colonne. Bref, aucun confort accompagné de douleurs un peu partout pour des raisons différentes donc jamais de repos.

Cruauté mentale
Et, pendant que j’étais sous hypnose, l’imposteur racontait à son personnage Richard des détails du viol qu’il avait commis à mon endroit avec ses amis lorsque j’avais 6 ans.

Torture 20h
Je me suis donc réveillée malade avec la nausée et de la difficulté à marcher . Mes jambes étaient toutes molles. Je suis allée aux toilettes et j’ai eu une surprise. Ayant une vessie neurogène parce que les sphincter ne coordonnent pas, la vessie ne se vide presque pas et le peu qui sort, je dois forcer pour le faire sortir comme si j’étais très constipée. Alors, comme d’habitude j’ai forcé mais en même temps, je ressentais l’énorme rayon laser ainsi qu’un gros rayon de micro-ondes augmenté de vitesse et d’intensité en même temps que je forçais. Lors que je relâchais, je ressentais le rayon arrêter de tourner. Et, ce mouvement reprenait à mesure que je recommençais à forcer pour uriner. En soirée, l’imposteur m’a expliqué que ce rayon était connecté à mes nerfs pour que lorsque j’irais à la selle et que je forcerais, il se créerait une plus grande ouverture du rectum et que les rayons pourraient mieux entrer par cet orifice. Mais là, cela se passe alors que j’ai de la difficulté à uriner. Déjà, je ne fais pas les cathétérismes au moins deux fois par semaine comme en temps normal et 4 fois par jour lors que je suis plus fatiguée parce que je sais qu’il y a toujours au moins une personne qui regarde à travers mes yeux ce que je fais en plus d’être obligée de regarder constamment les mutilations qu’on m’a faites à la vulve. C’était très pénible.
Par la suite les dispositifs continuaient et s’intensifiaient avec le temps qui passait.

Torture 23h
Les micro-ondes  et le laser étaient encore en activité à l’intérieur de mon corps. Les CEM était forts et les acouphènes aussi.

Harcèlement informatique
L’internet ne fonctionnait pas encore une fois. L’imposteur m’a ditq que c’était parce qu’ils ne voulaient pas que je travaille cette nuit.

17 juin 2011

Torture
Je n’ai pas dormi de la nuit. J’ai eu une attaque psychotronique. On m’a empalé de tous les côtés mais surtout à la tête et dans le haut du dos. Et, on m’a planté les gros rayons laser et micro-ondes dans le vagin et les ont  laissé diffuser pendant des heures et des heures, 24/24, 7/7.  Lorsque je suis allée préparer la causeuse qui me sert de lit cers 23h 45, je me suis rendue compte que j’avais déclenché un dispositif automatique de diffusion de micro-ondes jumelé avec un gros rayon laser sous moi. Le sensor était placé sous la causeuse.

MIND CONTROL: Rêves provoqués et agressions sexuelles
 On m’a hypnotisée, une fois endormie, pour me faire faire des gestes à caractère sexuels. Mes différentes positions devaient servir, après les avoir filmés et photographiés, comme ingrédient pour réaliser des truquages pornographiques dans le but de me nuire. Ainsi, on a introduit des images dans mes rêves et utilisé les rayons pour forcer ma gestuelle. Par exemple, pendant que je dormais, on m’a ouvert la bouche à l’aide d’un gros rayon gamma armé de micro-ondes, suggéré mentalement que c’était un gros pénis en pensant m’exciter. Ils ont même mis des images (mirages) de pénis. Mais, je n’ai pas ouvert la bouche et ils n’ont pas pu prendre les clichés qu’ils désiraient prendre.

Ce matin ma femme de ménage est venue. Je me suis reposées après qu’elle soit partie en attendant Cynthia. Mais, elle n’est pas venue. J’ai tenté de la rejoindre à plusieurs reprises sur son cellulaire et en messages textes, mais je ne l’ai pas rejoint.

Toute la journée j’ai eu mal au haut du dos, la nuque et le bras droit. Je n’ai pas réussi à couper les rayons ou  rompre le charme du vaudou ou autre. L’imposteur m’a dit que mes tortionnaires ne savaient pas que je pouvais encore m’habiller normalement. Je lui ai demandé à plusieurs reprise de me dire comment étaient placés les rayons mais il a toujours refusé de me le dire.


Harcèlement informatique

Alors que j’allais mettre des informations sur Twitter, Facebook ou mon blogue on m’a redirigé vers d’autres pages ou empêché de mettre l’information que je désirais mettre.

16 juin 2011

Ma fille: Déni de services et redirection
Je suis mandatée dans le dossier d'électricité de ma fille et l'opératrice, Patricia (haïtienne) qui m'a répondu a refusé de  poursuivre l’appel pour que je puisse confirmer le paiement de 158. 00 effectué à ma banque conformément à l’entente discutée en conférence à trois avec Mme England le  31 mai 2011.

Déni de services informatiques

Cyber-diffamation, intrusion dans le Tchat
Le jeudi soir, ma fille fait le dj dans une émission de radio sur internet. On peut écouter ce qu’elle y met comme musique tout clavardant avec ses fans et d’autres dj. Ce site web est un lieu de rencontre pour les Dj, principalement. Ils y vont pour se pratiquer et pour avoir le feedback des autres Dj. Ils écoutent ce qui est en ondes et passent des commentaires techniques et artistiques. Leurs amis peuvent venir les écouter. Moi, j’y vais pour la supporter. Je fais un simple acte de présence car mes perps m’ont bloqué le bouton donnant accès à la banque d’émoticons dès les premières fois que je suis allée sur ce site. Ils ne semblent pas avoir apprécié que les dj m’avaient trouvé le fun car je mettais des émoticons qui avaient le même rythme que la musique en ligne. Maintenant, lorsque je suis dans le tchat, régulièrement la musique cesse de jouer. Je dois donc sortir du tchat et me réinscrire pour y avoir accès à nouveau.

Ce soir je suis rentrée sur le tchat comme d’habitude et peu de temps après, j’ai vu qu’on mentionnait mon pseudonyme et qu’on discutait en parabole à mon sujet. Ce n’est pas dans les habitudes des autres avatars. Mais, la discussion à mon propos semblait se tenir plutôt entre deux de ceux-ci qui semblait rigoler sur mon dos sans jamais s’adresser à moi. Alors j’ai reconnu les tactiques de mes perps et le genre de pseudo utilisé. C,est le même qui avait été utilisé pour me laisser un commentaire sur de la BD intitulé «Grimace cocasse» que j’avais réalisée qui illustrait la fille qui fait partie de mes harceleurs qui était venue me faire une grimace pendant que j’étais au restaurant avec une amie, dans le quartier. Voici l’adresse de ma BD: http://bitstrips.com/user/QCC9/read.php?comic_id=97SPL&subsection=1

J’ai donc noté la conversation. Pour rentrer dans le clavardage, un pseudo nous est prêté et il faut ensuite le changer et choisir une image de notre avatar. Le pseudo qu’on m’avait prêté était «LOVERMUSH» et ensuite que j’avais choisi «Road_Runner». Cependant, lorsque le son a été coupé et que je suis revenue dans le chat, j’ai choisi mon autre pseudo « Show_Stopper» . Voici un extrait de ce clavardage:

Road_Runner:
- Bless up Dj Cream!
............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
; lol

(Voici un clin d’oeil accompagné d’un éclat de rire suite à mon entrée sur le chat)

BOSS*LADY*KITTYKAT.Barbie.Diva:
Madddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddd

(J’avais illustré, en BD, la fille qui me harcèle depuis bien des années, notamment au téléphone, sur «Msn», et ensuite dans la psychotronique. Elle porte souvent le pesudo de Kitty. Cette personne portant un pseudo qui contient ce «Kitty» s’exclame en utilisant le mot «mauvais». Selon moi, cela constitue une mise en évidence du mal dans ces lettres parce qu’elle et son complice travaillent dans le harcèlement. Autrement dit, le crime organisé fait du mal aux autres en utilisant toutes les formes de harcèlement visant la destruction de la personne. Donc, «mad» est tout simplement le mal qu’ils cultivent quotidiennement).

GazaGirl:
Looool

( Je ne sais pas si cet avatar est un réel visiteur, fan ou dj, mais il est possible que celui-ci soit un faux visiteur que mes harceleurs aient ajouté pour leur mise en scène. Ils le feraient réagir comme s’il savait exactement ce qu’ils sous-entendent à mon sujet. Mais, remarquez bien la discussion, cet avatar ne fait que rire de leurs sous-entendus).


DA_BOSS_Madman (Team-Madness):
all good

( Ici, celui-ci qui semble être le complice de la harceleuse, donne son approbation à tous les sous-entendus précédents)

BOSS*LADY*KITTYKAT.Barbie.Diva:
Pd WWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW


(Que veulent dire ces lettres «Pd»  alors que je sais qu’on m’a fait passer pour pédophile. Et puis, cette série de «W» ? Est-ce que cela veut dire «Wack!» en voulant exprimer le dégoût? Peut-être pas. Mais, la diffamation rend les gens haineux envers la personne ciblée. Ils ont toutes sortes de réactions désagréables fortement encouragées par les harceleurs. Et, ces incitations à la haine et au mépris sont remplies d’insinuations et de sous-entendus à propos de l’individu ciblé. Cela a pour but de l’empêcher à avoir des paroles exactes à rapporter, la faire passer pour paranoïaque et ainsi la discréditer parce que folle).

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
I have made Road runner a member

DA_BOSS_Madman (Team-Madness):
he Kitty Kitty Kitty !!!!!!!!!

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
Big up  ROAD RUNNERRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

(Cette personne met très en évidence mon pseudonyme de la même façon qu’on met en évidence les personnes ciblées en disant leur nom haut et fort ou en le répétant à plusieurs reprises)

BOSS*LADY*KITTYKAT.Barbie.Diva:
:-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-)

(Ceci est simplement une façon différente, c,est à dire en image plutôt qu’en mots, d’afficher un sourire narquois ou qu’on rit à pleine dents de la personne)

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
MADMAN STOP LEAVE MILK IN BACK YARD FOR KITTY

(Cette personne s’est rendu compte que Madman et Kitty s’amusaient à mes dépens. Mais, elle leur laisse savoir de façon subtile afin que je ne sache pas qu’ils le font. D’une certaine manière, elle est aussi complice mais ne veut pas corrompre de façon évidente l’activité en cours).

DA_BOSS_Madman (Team-Madness):
Road Runner... Beep beep!

( Lui ne peut pas s’empêcher de jouer avec mon pseudo)

BOSS*LADY*KITTYKAT.Barbie.Diva:
lol

( Et, elle rit. De plus, elle semble penser que je n’ai rien vu.)

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
- Bless up DJ Cream

DA_BOSS_Madman (Team-Madness):
See one towell yuh can use
(Ce complice de la fille introduit une grave insinuation diffamatoire en parlant d’une serviette avec laquelle on peut s’essuyer. Cette serviette est une métaphore utilisée pour parler de ce qu’on a raconté de faux à mon sujet, à savoir que j’aurais volontairement fait «la planche». Cette dernière fait référence au fait de se coucher par terre de tout son long et se laisser tripoter par tous ceux qui veulent y participer. Donc, je serais, selon eux, une traînée sur laquelle tous pourraient passer dessus ou s’essuyer avec. Cette diffamation m’a été confirmée par mes harceleurs via le Voice to Skull. De plus, on m’a fait une mise en scène du genre chez la coiffeuse chez laquelle je suis allée, il y a de cela seulement une semaine).

BOSS*LADY*KITTYKAT.Barbie.Diva:
 @ LOVERMUSH

(LOVERMUSH était le pseudo qui m’avait été prêté automatiquement pour rentrer sur le chat. Cette Kitty fait encore ici, allusion à moi. Cela se passe immédiatement après que son complice eut parlé la fameuse serviette).

GazaGirl:
looooooooool

(Encore la pseudo-visiteuse qui rit des insinuations à mon égard)

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
 TY U MAD MAN

GazaGirl:
hear dis now

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
- Me no want that small towel

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
BOUT U PASS ME FACE  CLTH CALL DAT TOWEL

DA_BOSS_Madman (Team-Madness):
- It kinda short...but it haffi do fi now

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
AWAH DIS MAN

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
DONT WANT FACE CLOTH

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
I WANT TOWEL

rhe_rhe:
LOL

VIP*LISA_LEE_RICHLEY_BLESSED:
Keep dat yaw

Show_ Stopper:
- no towel here

On remarque que les avatars mentionnent mon pseudo à plusieurs reprises sans que je n’ai rien dit sur le chat sauf mon mot d’entrée de supporter à Dj Cream.

Lorsque j’écrivais ce texte, j’ai entendu la fille qui me fait du harcèlement avec les armes psychotroniques crier «NON!!!». L’imposteur m’a aussitôt dit qu’elle venait de voir ce que j’avais écrit. Car tout ce que j’écris sur mon ordinateur est automatiquement transmit sur le leur. Je crois qu’ils ont installé un capteur de touches lors d’une de leurs nombreuses intrusions dans mon domicile. En fait cela me confirme , encore une fois, que mes suppositions étaient justes. De plus, lorsque je tombe pile de cette manière, ils me plantent leurs rayons dans les orteils pour me faire très mal et me signifier qu’ils ne sont pas contents. Et, ils l’ont fait pendant que j’écrivais ce texte.

15  juin 2011

Torture 3h30
L’intensité des rayons est la même depuis 23h hier soir: énorme rayon laser de 50 cm de diamètre en diffusion sous moi sur sensor très fort, gros rayon de micro-ondes en diffusion interne via vagin à 45 Ghz, 25,999 uw/m3, fq 3.9 (selon l’imposteur), gros rayon laser de 10 cm en diffusion en diffusion interne via vagin, CEM très fort, hautes tensions moyennes et comme d’habitude, le scanner en dessous de moi sur le sensor. Ils ont essayé de me rentrer l’énorme rayon dans le vagin et le rectum en refroidissant  la région avec des gaz réfrigérants ou paralysants. C’est tout brûlé! C,est douloureux. Ils m’ont encore brûlé le cerveau en entrant par le trou sans os laissé après mon opération au cervelet avec l’énorme rayon laser.

C’était     très fort et je n’ai pas pu dormir avant 7h du matin. De plus, ce ne fut pas pour longtemps car après environ une heure, l’imposteur m’a hypnotisée pour que j’ouvre les jambes pour quer Gaston puisse rentrer avec son énorme rayon laser avec micro-ondes à une grande puissance dans mon vagin et rectum. Il m’a brûlé la vulve et l’anus et l’entre-jambe pour ensuite me brûler fortement tout l’intérieur jusqu’à la tête pour ensuite installer ce dispositif dans mon vagin qui continua de brûler toute la journée. En addition, après cette installation , l’imposteur et son ami Richard m’ont fait plusieurs sévices sexuels: gros rayon laser dans le vagin pour provoquer des écoulements vaginaux (exsudat des brûlures) qu’ils voyaient comme des sécrétions dues à de l’excitation et à partir des quelles ils aimaient fantasmer; brûlé le bout des mamelons avec le mosquito laser pour provoquer leur érection et que les petits brillants y rentrent plus et fassent plus mal, ils m’ont fait prendre toutes sortes de position pour être en mesure de me toucher avec leurs laser selon leur fantasmes sexuels. Ils ont mis le gros laser à l’emplacement du clitoris pendant plus de 2h1/2 pour tenter de provoquer un orgasme ou plutôt s’exciter eux-mêmes en pensant que je pourrais avoir un orgasme et surtout me faire mal alors que c’est rempli de petits brillants.

Rêves provoqués
Ils cherchaient à m’exciter sexuellement en me mettant des mirages de nature sexuelle comme des pénis, vulve, etc, car ils veulent que j’aie des réactions sexuelles et fasse du sexe pervers. Ensuite, ils voudraient utiliser ces clichés pour me faire passer pour obsédée sexuelle. Mais, je n’ai apparemment pas répondu à leur attentes car je ne me suis pas occupée de leurs affaires. Ils me faisaient cela pendant qu’ils me faisaient de la torture sexuelle. Ils sont vraiment des obsédés sexuels avec leur machinerie!

14 juin 2011

Torture : 17h30
Mon corps est plein de petits brillants. C’est comme avoir le corps rempli partout au dedans, de petits morceaux de verre concassé. C’est très douloureux! En plus, ils mettent les CEM forts, activent et augmentent les micro-ondes au fur et à mesure que le temps passe et que la journée s’achève. J’ai un gros rayon de micro-ondes activé très fortement dans le vagin et dans le rectum qui vise à faire rentrer les petits brillants plus profondément dans mes organes génitaux d’abord, puis dans tout le corps.

Torture 23h
Augmentation de l’intensité des rayons: énorme rayon laser  de 50 cm de diamètre en diffusion sous moi sur sensor très fort, gros rayon de micro-ondes en diffusion interne via vagin à 45 Ghz, 25,999 uw/m3, fq 3.9, gros rayon laser de 10 cm en diffusion en diffusion interne via vagin, CEM très fort, hautes tensions moyennes et comme d’habitude, le scanner en dessous de moi sur le sensor.

Symptômes
J’ai très mal tout le corps jusqu’à la tête, le front et le cervelet déjà brûlé par l’énorme laser de 50 cm de diamètre. J’ai de forts acouphènes, des  sensations de brûlures, de la fatigue, l’oeil droit déshydraté et douloureux, le haut du dos et le dessus de la tête qui brûlent aux sites défoncés par les rayons, des chocs électriques un peu partout, la région génitale brûlée et remplie deux fois hier de millions de petits brillants. Je suis extrêmement radioactive. On me brûle le cerveau. Les petits brillants me font très mal parce qu’ils rentrent beaucoup plus profondément, entre autre aux mains. Tout mon corps est très douloureux. Vibrations très évidentes en touchant mon corps.

Cruauté mentale
 L’imposteur me dit qu’ils (Gaston et Marie) ne savaient pas qu’il ne fallait pas mettre les micro-ondes si fortes lorsqu’il y a plein de petits brillants. Il dit que c’est lui qui devait contrôler l’intensité des armes. Il disait cela pour me faire de la peine car, il n’y a rien de vrai dans cette histoire de contrôle.

13 juin 2011
J’ai encore passé la journée couchée n’ayant pas pu dormir de la nuit avant 7h du matin. Un ami de Pierre l’imposteur, Richard, est venu remplacer Michel sur le harcèlement électronique et torture, le hacking et le Gang Stalking. Il opère de chez Pierre, en arrière de chez nous. C’est lui qui ma fait des sévices sexuels depuis que Michel est parti. Ce dernier m’avait encore rempli le corps de petits brillants le matin avant de me planter ses rayons dans le vagin et tout le reste pour, disait-il, me faire jouir à tout prix. Mais, en après-midi Richard est venu et n’a pas tenu compte de ce que les autres m’avaient fait. Il m’a rempli à nouveau de petits brillants, avec cette fois, plein les mamelons. C’est aussi lui qui m’a servi les sévices sexuels en disant, lui aussi, vouloir me faire jouir à tout prix parce que l’imposteur lui avait dit que je pouvais jouir sans clitoris. Il m’a même mis un rayon dans la bouche avec un certain liquide avec comme fantasme que c’était un pénis qui ouvrait ma bouche. Il voulait voir ce liquide couler de ma bouche, pour s’exciter bien sûr. Il a mis le mosquito laser sur le bout de mes seins pour les brûler et provoquer leur érection. Avant, il m’a paralysé avec des gaz et fait endormir en utilisant l’hypnose de Pierre le fabuleux. Il a profité que je sois sous hypnose et que je suis somnanbule pour me faire faire toutes sortes d’affaires. Entre autres, il m’a fait parler de toute ma vie. L’imposteur, cherchant à le protéger a tenté de me faire croire qu’il était seul avec l’un de ses personnages pour me dire toutes les choses qu’ils avaient discuté entre eux. Car, en guise de mise en scène et cruauté mentale, il a raconté à Richard toutes sortes de choses de ma vie insistant sur le fait que je n’étais pas du tout comme il avait dit que j’étais tentent de me laisser croire que ce «nouveau» pourrait avoir de la compassion pour moi. Mais, il n’en est rien. Il a d’ailleurs mis un brouilleur d’ondes pour lui faire croire que ce qu’il disait  n’était qu’un mensonge. Mais, je capte leurs pensées et leurs discours. Lorsque l'imposteur ment, il laisse croire que c'est la vérité et lorsqu'il dit la vérité, il fait croire qu'il ment. Alors, Richard est mystifié et croit que je suis une nymphomane et une pédophile alors que tout ce qu’il a dit dans le V2K sur moi à ce moment-là était vrai. L’autre doit être aussi crédule que les autres.

12 juin 2011

Torture
J’ai passé la journée couchée parce que je n’avais pas dormi la nuit dernière encore. On m’a encore hypnotisée alors que je dormais déjà. Ils m’ont alors mis des gaz réfrigérants parce qu’ils avaient l’intention de me faire des choses sexuelles parce que le froid cause l’érection des mamelons. Mais, j’avais tellement mal qu’ils ont dû arrêter et plutôt utiliser le gaz paralysant parce qu’il est froid lui aussi. Mais ce dernier leur donnait l’avantage de me paralyser en plus de me donner froid. Ils l’ont orienté et diffusé dans mon vagin pour paralyser tout le bas de mon corps pour ensuite s’amuser avec ma région génitale. Ils ont encore mis des petits brillants sous l’emplacement du clitoris en prévision de me faire jouir avec beaucoup de douleur sachant très bien que je n’avais plus de clitoris pour satisfaire leur appétit sexuel. Après, ils m’ont fait tourner sur moi-même par l’hypnose et la suggestion mentale ainsi qu’avec l’utilisation de rayons laser qui faisaient mal pour que je bouge, ceci pour bien brasser les petits brillants et les répandre par tout le corps. Ils en ont mis aussi dans les mamelons pour me procurer une douleur qui ferait diversion de la région génitale pendant qu’ils me feraient d’autres mutilations. Ensuite, ils ont utilisé le «mosquito» laser pour stimuler mes mamelons et provoquer leur érection pour qu’ils puissent les voir et jouir de la souffrance que je vivais sachant qu’ils étaient pleins de petits brillants et qu’ils brûlaient sous le faisceau du laser. Ils m’ont mis le gros rayon de micro-ondes sur ma vulve pour me stimuler sexuellement pendant au moins 7-8 h. Cela n’a pas vraiment  fonctionné mais la brûlure, elle, a provoqué des écoulements provenant de l’exsudat sécrété dans le processus de guérison. Ils font toujours semblant que ce sont des sécrétions provoquées par de l’excitation sexuelle. Ils m’ont fait ouvrir la bouche avec le gros rayon laser  pour simuler la fellation. Pendant ce temps, ils me faisaient de la suggestion mentale pour que je pense à des actes sexuels comme embrasser quelqu’un avec passion, faire une fellation non pas à un homme mais à un pénis, n’importe lequel. Ils me disaient toutes sortes de choses sachant très bien que je vois des images associées à ces mots ayant une dominante du côté du cerveau droit.

L’imposteur m’a dit qu’il avait eu tellement envie de moi qu’il avait eu l’intention de me mettre le gros rayon laser de 50 cm de diamètre dans le vagin. Il a même ajouté : «On est en train de la défoncer de tous les côtés avec les rayons pour s’assurer qu’elle ne puisse plus faire quoi que ce soit de sexuel ni rien d’autre de sa vie.» en accord avec leur fantasme de la «nymphomane-pédophile» qu’ils ont inventé pour laisser libre cours à leur violence. Ils savaient que c’était leur propre fantaisie et que je n’avais rien à voir avec ce personnage mais, ils m’avaient à leur portée et ils s’amusaient avec moi comme avec un jouet sexuel.

Hier, ils m’avaient encore enlevé une partie des petites lèvres restantes pendant que je dormais.
Je me suis donc levée vers l’heure du souper et j’ai pris une douche. J’ai vu que j,avais encore les cheveux très frisés. J’ai dû les aplatir avec le fer pour me reconnaître un peu. J’ai mal à la gorge, le bas du corps, les organes génitaux, le ventre et la tête parce qu’ils ont pleins de petits brillants.

11 juin 2011

Torture
Empalage de rayons dans ma tête, ma colonne, mon ovaire gauche, mon sein gauche, cuisse et genou gauche. Ma colonne cervicale est douloureuse lorsque je fais certains mouvements, quelque chose semble la coincer comme des rayons laser plantés dans celle-ci.  L’imposteur m’a dit qu’ils avaient fait quelque chose à ma colonne qui risquait de me rendre paralysée et impotente. Lorsque je me retourne la tête, il me dit que je fais des choses que je ne devrais pas. Il ma dit qu’ils ne voulaient pas que je m’habille et que je sorte encore. Ils ne comprennent pas que je tente encore de vivre le plus normalement que je peux.

Ils m'ont passé un énorme rayon laser à l'intérieur du corps en passant par le vagin,  dans le coeur, dans la tête et cherchent à me défoncer partout dans le corps. Ils ont dit ne pas être dérangés s'ils me tuaient. Ils font du délire de grandeur de pénis qu'ils imaginent à la place de ce gros rayon. Je suis toute brûlée à l’intérieur. Ils ont dit qu’ils voulaient me voir sans tête. IIs imaginent que les gros rayons qu'ils passent par les voies vaginales sont leurs propres organes. Ils défoncent et mutilent.
Plus tard, ils m’ont endormie, en fait hypnotisée, et paralysée avec des gaz pour ensuite me mettre encore plein de petits brillants dans le parties génitales et le rectum afin que je contracte lorsqu’ils font des sévices sexuels et pour que les petits brillants rentrent plus profondément et que la douleur soit à son paroxysme; les fesses pour m’empêcher de m’assoir ou si je le fais que ça soit très douloureux. Ils en ont mis aussi dans les seins à travers les canaux décharnés pour qu’ils soient plus douloureux lorsqu’ils font leurs sévices sexuels; la tête parce qu’ils détestent le fait que je sois intelligente, et pour que la tête me fasse mal pour et je sois incapable de travailler; le dos aux endroits décharnés pour qu’il soit trop douloureux pour que je puisse me coucher ou reposer en m’appuyant dessus; les pectoraux décharnés pour que la douleur soit amplifiée lorsque je respire et que je ne puisse pas, non plus, me coucher sur le ventre; les jambes et les pieds décharnés pour que ça soit trop douloureux pour bouger et marcher; les mains décharnées pour ne plus que j’écrive et ne puisse rien faire avec mes mains. Le tout pour amplifier la douleur au maximum alors que j’ai déjà très mal et que je n’ai aucune position.
Après, on a laisser diffuser les gaz réfrigérants (freyon) dans la pièce où j’étais pour augmenter encore plus toutes les douleurs. De plus, on a enclanché les processus automatiques de diffusion  continue des rayons laser et gamma armés de micro-ondes à l’intérieur du corps pour bien brûler et infecter le tout, ainsi que pour aggraver les dommages.

Je me suis couchée vers minuit mais j’ai été réveillée à 2h par ma chatte qui voulait rentrer dans la maison. Et, je n’ai pas pu me recoucher car le mouvement a enclancher le processus de diffusion de micro-ondes sous moi sur le sensor et les vibrations étaient trop intenses et leur fréquence trop rapide pour que je puisse me recoucher. C’était beaucoup trop douloureux. Je suis alors allée sur internet et j’ai travaillé sur mes blogues jusqu’à 7 h le lendemain matin, heure à laquelle les micro-ondes étaient moins intenses.

10 juin 2011
Torture:  C'est difficile de jouer de la guitare avec la pulpe des doigts décharnée. Est-ce que de la corne se formera tout de même et qu'elle réussira à compenser la douleur et l'inflammation? Intrusion de domicile, un vol: je cherchais mon capot de guitare. L'imposteur me dit que c'est Michel qui me l'a vol. Il fait allusion à une  intrusion de domicile, un vol, et en le disant c'est de la cruauté mentale. Harcèlement électronique: Michel me bloquait les fonctions de partage sur mon blogue lorsque je voulais envoyer des textes à des personnes.  Sur Facebook, on a bloqué la possibilité de certaines victimes à s’ajouter à mon groupe de victimes sans raison.
Lorsque je travaillais à l’ordinateur on rentrait continuellement dans mon vagin avec les gros rayons.
9 juin 2011

Torture
À partir de minuit, on a beaucoup augmenté les micro-ondes et le laser interne qui diffusaient simultanément dans mon corps à partir de mon vagin. L’imposteur m’a dit que Michel m’avait fait, tôt ce matin, des entailles de 5 cm tout le long du rectum et du vagin, à l’intérieur de mon corps. J’avais ressenti de la douleur dans cette région et c’est ce qui m’avait réveillée. Et là, je ressens les douleurs brûlantes de ces entailles et les ouvertures de chair que cela occasionne lorsque je m’assoie ou me déplace. Tout le bas de mon corps est à vif. J’ai découvert que j’étais décharnée dans la gorge de la même manière que le sont les personnes âgées. Je l’avais ressenti lorsque cette torture m’avait été infligée. Mais, je ne voyais pas la forme que cela donnait. Là, je l’ai vraiment vue. J’ai pris des photos que j’ai publiées sur Facebook, Twitter, http:francequenneville.blogspot.com. L’imposteur m’a dit qu’ils (Gaston et Marie) m’avaient décharné les seins  pour le déformer.

Harcèlement informatique

Tôt ce matin, pendant que je travaillais sur mon blogue, on programmait des anomalies au document que j’allais publier. Mais, je les voyais cliquer sur le bouton de sauvegarde et n’ai pas publié tout de suite. Je n’en avais pas l’intention, non plus. Alors, je les ai simplement observé pirater mes choses. Ensuite,  comme par hasard, la connexion internet était défectueuse.

20h Déni de service internet
Comme par hasard, juste au moment où Cynthia passe à la radio et compte sur ma présence pour la soutenir dans son travail, ma connexion internet ne fonctionne pas alors qu’avant j’ai pu y aller pour prendre des courriels et aller un peu sur Facebook.

Commerçant: coiffeuse
Visite chez la nouvelle coiffeuse asiatique sur Masson. Celle qui m’a coupé les cheveux était libanaise. Elle m’a dit que mes cheveux étaient très fatigués, qu’il y avait du «spring» autrement dit du frisé et que mes cheveux étaient brûlés. elle m’a demandé si j’avais fait ma moi-même ma teinture et je lui répondu que seulement deux fois. Je lui ai dit que j’avais une coiffeuse qui m’a gâché les cheveux en me mettant un «modeling» à l’intérieur sans que je le désire et m’avait trop éméché les cheveux me causant des volumes sur les côtés, chose que je n’aime pas.

Scénario de «La planche» et de «sexe avec chien»
 Il y avait une femme qui se faisait coiffer par l’asiatique, elle parlait avec la coiffeuse de son chien qui faisait le mort. J’ai ressenti qu’ils faisaient peut-être allusion à l’expression «faire la planche» qui venait de l’imposteur, et laquelle j’aurais volontairement exécutée pour me faire toucher alors que j’avais été hypnotisée à 6 ans pour satisfaire le fantasme de cet homme. Et, en revenant, celui-ci m’a dit qu’il leur avait dit que je faisais du sexe avec des animaux et que c,est à cela qu’elles cherchaient à faire allusion avec un mélange de l’autre chose. Mais, même si j’ai entendu certaines choses , je n’ai pas porté plus que cela attention à ce qu’elles disaient. Alors, si c’était vraiment un scénario à mon attention dans le but de me faire sentir mal, c’est raté car je n’ai pas vraiment écouté. Et, je pense que ce sont plutôt ces personnes qui auraient fantasmé sur ces sujets sexuels pervers. Pas, moi!

Vers l’heure du souper , je suis allée sur Facebook et j,ai vu qu’ils avaient enlevé un partie de ce que j’avais écrit et publié.

19h30 Torture
Toute la nuit et toute la journée ils ont mis l’énorme rayon laser en diffusion de 50 cm de diamètre ainsi que le gros rayon de micro-ondes en diffusion à l’intérieur de mon corps qui partait du vagin. L’intensité avait augmenté pour former un pic intense à 6 h ce matin et un autre allant en s’accentuant vers 18 h ce soir. Ceci pour me brûler intensément mon intérieur tout en tentant de me scier en deux. Pendant ce temps, ils m’ont mutilé activement les organes génitaux et le rectum avec le mosquito laser, comme pour me découper en morceaux et finir par être scindée en deux par l’énorme laser. Cela bien sûr en désintégrant tout mon intérieur au passage.

Ce matin, j’avais ressenti le rayon laser qui, comme une hélice, tournait en moi comme une drill. Et, je ressentais d’énormes secousses de micro-ondes, comme si l’eau de mon corps bouillait à gros bouillons. Cela a duré environ deux heures.

Tout mon intérieur est brûlé et ma tête ne pouvait échapper à ce supplice. Ce rayon traversait douloureusement ma tête. Je ressens toutes les brûlures, même derrière les yeux. Le dessus de ma tête est très sensible et le site de mon opération très douloureux. Ma nuque et le dos aux endroits où le rayon a défoncé sont aussi très douloureux. Et, les micro-ondes qui continuent de violer mes cellules amplifient toutes ces douleurs. Ce sont toutes des agressions sexuelles collectives violentes armées de rayons électromagnétiques très agressifs.

8 juin 2011

Torture
Attaque psychotronique: empalage intensif au coucher vers 2 hres du matin. Avant, j’écrivais à l’ordinateur et ils m’en avaient mis plein la tête, quelques uns à partir de loin com le genou ou le pied. Je réussissais à en enlever avec mes petits miroirs mais pas tous et puis, ils m’en ajoutaient tout en me rentrant le gros rayon laser par le vagin ou le rectum. L’imposteur m’a dit qu’ils étaient 7 à m’empaler en même temps: Marie, Gaston et leurs invités, 5 membres de la gang du 197 Masson. Pendant ce temps, sous moi et à l’intérieur de moi diffusaient des micro-ondes très fortes. Marie m’a mis de la térébenthine dans la lèvre inférieure pour me rappeler que c’est l’assistante de mon dentiste qui m’a brûlée là avec de l’acide. Ça brûle!

J’ai eu la nausée toute la nuit plus des allergies et je me sentais vraiment mal. Mais, je suis tout de même allée  à mon rendez-vous. Ils espèrent que je ne sortirai plus de chez moi pour ne pas que les gens voient que je ne suis pas ce qu’ils ont dit de moi.

Visite chez le dentiste
 Le dentiste m’a dit en commençant que ce n’était pas nécessaire de geler. Je lui ai tout de suite rappelé qu’il fallait geler pour réparer la carie. Je ne sais pas quelle était son intention mais ce n’est pas à moi de lui rappeler  la nécessité de geler pour réparer une carie. L’assistante qui m’avait brûlé la lèvre la dernière fois, n’était pas là. J’avais pourtant demandé au dentiste lors de son examen de routine s’il serait accompagné de la même assistante. Il m’avait alors répondu  qu’il n’avait qu’elle. Pourtant, c’était une autre fille qui avait le fameux sourire pervers qu’affichent tous ceux qui fantasment sur les truquages que mes tortionnaires ont fait à propos de moi. Alors, je ne lui ai parlé de rien, ni remis aucun document. Mais je me demande bien ce qui l’a motivé à ne pas assister mon dentiste. Lui, était un peu brusque et m’accrochait avec ses instruments, mais il est toujours comme ça avec moi.

J’ai vu une femme dans la salle d’attente qui était décharnée aux chevilles de la même manière que moi en plus de plusieurs autres marques de torture du même genre que les miennes.

7 juin 2011

Torture
Ils ont mis les micro-ondes en diffusion dans mon vagin et sous moi. On peut entendre le grondement du moteur du magnétron et j’ai très chaud. Les coupures que le gars d’à côté m’a fait hier après-midi se font beaucoup ressentir. Je peux certifier qu’elles sont profondes et qu’elles se font sentir jusque dans le fond du vagin et même de l’utérus en s’en allant vers l’ovaire droit. Lorsque, les autres ont essayé de continuer leur petit manège en me mettant le gros rayon laser sur ma vulve, immédiatement la douleur de cette blessure était devenue très intense. Et, là, ils savent pertinemment que les micro-ondes font très mal dans les blessures en se frayant un chemin jusqu’au liquides du corps pour les faire bouillir et que celui-ci est plein de petits brillants fraîchement déposés d’hier. Non seulement, je suis toute brûlée à l’intérieur mais aussi à l’extérieur de mes organes génitaux en plus d’avoir des plaies ouvertes longues et profondes sous la peau de ceux-ci déjà décharnés et pleins de brillants qu’ils ont poussés des les endroits les plus sensibles depuis deux jours. Le tout est très douloureux.

1h18 du matin
Les CEM sont très forts et mes acouphènes aussi. Ma tête s’engourdit avec les petits brillants qui sont poussés par les micro-ondes. Mes hémorroïdes se font transpercer par les petits brillants  qui rentrent ici et là. Ma vulve est en feu. Tout mon corps est sous pression des CEM et des micro-ondes en suspension et en diffusion interne et externe. J’ai du mal à respirer parce que lorsque mes poumons se remplissent et se vident les micro-ondes et les petits brillants les pénètrent.   C,est la même chose pour tout ce qui bouge à l’intérieur de moi. Et des chocs électriques surviennent lorsque qu’ils heurtent des nerfs. Plus il y a de micro-ondes, plus mes cellules sont agitées par elles. J’écris pour faire diversion à mes souffrances. Un gros raout lorsque n de micro-ondes passant par l’orifice de l’anus, mes hémorroïdes brûlées sont encore plus douloureuses lorsqu’elles sont transpercées par les petits brillants.

Ils m’ont mis le scanner sous moi pour que la grande blessure qui sépare mon corps en deux dans les organes génitaux me fasse très mal. Ils ont mis le gros rayon laser interne en diffusion et rotatif à  une puissance très forte sur un large rayon à partir de mon vagin vers ma tête pendant plus de 6 heures pour me brûler le corps molesté et la tête. J voyais de étoiles en plus de ressenti la douleur des chairs fendues et des brûlures entrain de s’opérer les autres brûlures. C’était très douloureux et insupportable pour ma tête. J’essayais d’éviter le plus fort mais ce n’était pas facile. Je suis allée coucher dehors mais c’était presque pareil alors je suis retournée au salon. Je me suis finalement endormie, je ne sais comment. L’imposteur a du m’hypnotiser comme d’habitude. Il dit ne pas aimer me voir souffrir et que c’est pour cette raison qu’il le fait.  Mais, il m’hypnotise pour que je me fasse charcuter sans bouger.



Au lever c’était encore mais beaucoup moins fort. J’ai préparé le dîner de Sam mais je nai pas mangé car j’ai la nausée avec ce que je ressens. Je n’ai pas faim du tout.

Parce que le gros rayon me presse et me fait mal à la vulve et à tout mon intérieur,je le coupe avec le miroir quand je le peux . Et, à chaque fois, je les entend dire : «Pas d’allure, elle!» parce que dérangés dans leur travail de bourreaux, ils s’offusquent s’ils doivent recommencer leur sévices.

15 h
Ils ont augmenté les micro-ondes et le laser en diffusion internes à des niveaux assez forts qui brûlent tout mon intérieur au point que par moments j’ai le frisson parce que la température de mon corps est trop élevée. Ces rayons prennent origine à la fois dans mon vagin et mon pied gauche à raison de un rayon de chaque type aux deux endroits pour un total de quatre. Ces derniers brûlent ma vulve dont les chairs sont ouvertes sous la peau. Je ressens aussi le laser traverser mon corps pour sortir dans mon dos ou ma tête. Ça me fait mal surtout aux organes génitaux, au dos et à la tête.


À 17h30, ils ont augmenté encore tous les rayons. Après souper, je ne tenais plus debout, je me suis assoupie dans le fauteuil au salon. J’ai ressenti quelque chose dans l’aine gauche comme si on venait de me la couper. Puis je crois avoir eu des gaz paralysants à la jambe gauche et au bassin. C’est plutôt vague mais l’imposteur m’a dit que Michel avait amené deux gars de la 197 Masson qui étaient venus me faire mal. J’ai eu quelques échanges avec lui et d’autres. Il m’a dit que Michel n’aimait pas ce que j’avais dit de lui. Mais, je n’avais pas mentionné de nom sur cette déclaration. Il m’a donc confirmé que c’était bien lui qui était derrière la fillette. Il a dit que c’était pour ça qu’il avait amené ces gars. Il a dit que la gang 197 Masson allait me faire des choses bientôt. Michel a dit qu’il m’empêcherait de le dire sur internet.

J’ai très mal à la vulve et mon dos brûle, traversé par les rayons. Mon dos est tout creusé parce que décharné tout le longe de la colonne des deux côtés en plus des disques qui sont désintégrés. L’imposteur a dit qu’ils, es tortionnaires, voulaient me faire des incisions partout sur le corps en dessous de ma peau pour que je souffre mais que personne ne le voit.

21h45
Ils ont encore augmenté les micro-ondes et les lasers. Mon pied gauche dans lequel il y a un implant brûle,  je suis très radioactive et prend des chocs électriques. J’ai très chaud. Toutes mes chairs internes sont ressenties avec un certain engourdissement agressant accompagné d’une pression à cause des petits brillants qui rentrent à leur intérieur. Mes pectoraux décharnés et remplis de petits brillants aussi, produisent une pression douloureuse.

Cruauté mentale
L’imposteur m’a dit, pendant que j’écrivais un texte à propos de la souffrance causée par la torture, que j’expliquais cela tellement bien mais que malheureusement nous allions manquer de temps, insinuant que j’allais mourir avant de pouvoir terminer mes écrits et les publier.

Minuit
Augmentation des CEM, micro-ondes en suspension, micro-ondes en diffusion internes, radioactivité corporelle et chocs électriques,

6 juin 2011

Torture
Tôt ce matin, ils ont recommencé leur petit manège. Ils veulent à tout prix me provoquer un orgasme malgré l’absence de clitoris. Ceci, pour que j’ouvre grand les jambes pour qu’ils puissent encore mutiler mes organes génitaux externes et internes. Ils excités par cette idée. Ils disent que c’est le gars d’à côté qui le leur a demandé dans ce but. Ils ont ajouté que c’est même moi qui va leur demander tant ça me fera mal.

L’imposteur, après avoir répété qu’il aimait ça en étant tout excité, est venu me dire d’aller me coucher parce qu’ils voulaient absolument me faire jouir pour que les petits brillants rentrent pour de bon dans mon clitoris (l’emplacement) pour que je ne puisse plus jamais rien faire de sexuel. Ils fantasmaient sur les mensonges qu’ils ont répandu sur mon compte pour se donner des raisons de me faire ça.

Ils ont mis les micro-ondes internes pour que les petits brillants rentrent plus profondément partout dans mon corps et surtout aux endroits les plus sensibles des organes génitaux. Ils ont mis aussi le gros rayon laser interne et sous moi pour me brûler la chair vivante et que le tout soit plus douloureux. C’est apparemment le gars d’à côté qui commande cela. Mais, les autres obéissent avec grand plaisir pervers! Ma tête en est remplie et fait très mal.

En m’hypnotisant et me paralysant et essayant de me faire jouir avec des petits brillants et leurs rayons, ils préparaient le terrain pour le psychopathe sadique de la Justice de Trou..., le gars d’à coté, Victor. Ainsi préparé par Pierre et Michel,  ce dernier a donc eu le loisir de me couper en deux par le sexe avec son laser car j’avais les jambes écartées et je ne pouvais pas bouger. C’est ce qu’il a fait sous ma vulve au moyen d’entailles dans ma chair. J’ai ressenti le sang  couler sous ma peau.  Pierre et Michel savaient très bien ce qu’ils faisaient même si l’imposteur m’a dit qu’il ne voulait pas qu’il me fasse du mal. Ils ont profité à plein pour se laisser aller à leurs fantasmes pervers. Michel disait vouloir absolument me faire jouir et Pierre disait qu’il voulait venir en personne goûter à mon sexe. Lorsque le plus psychopathe des trois est arrivé, ils lui ont laissé la place pour qu’il me découpe les organes génitaux tout en regardant le spectacle. Il a fait ce qu’il essayait de me faire depuis un bout de temps: commencer à me scier en deux par les organes génitaux avec son énorme laser rotatif de 50 cm de diamètre qu’il plaçait sous moi. ils le savaient tous. J’ai dit à maman au téléphone ce qu’ils m’avaient fait. Hier, il m’avait encore décharné sous le pied et la pulpe des orteils.

Par la suite, je me suis coupée le poil de la vulve et pris des photos pour voir ce qu’il m’avait fait. Mais, ce sont les mêmes marques visibles que j’ai pu voir, c’est-à-dire, la vulve renfoncée parce que les chairs en dessous sont désintégrées, les grandes lèvres ratatinées parce que vidées de leur chair et brûlées au micro-ondes, la vulve complète anormalement rouge par les brûlures quotidiennes au micro-ondes et au laser depuis plus de deux ans; un paquet de petites glandes congestionnées, surtout au site du clitoris, parce que les petits brillants qui ont été déposés sur les chairs molestés sous la peau ont infecté toute la région. Arrivée au soir, ils ont mis les CEM et les micro-ondes pour me faire plus mal et rentrer plus profondément les petits brillants dans mes chairs. Je n’ai pas beaucoup mangé aujourd’hui, ils m’ont coupé l’appétit.

Maman
Elle a été encore oubliée pour tous ses soins aujourd’hui. Elle a dû courir après le personnel pour qu’on le lui fasse. Elle dit que le membre du personnel d’origine haïtienne qui l’a oubliée, était la même qui lui avait donné, un autre jour, un médicament de remplacement qui lui avait donné une grosse allergie où tout un côté du visage avait enflé. Ce jour-là, elle avait appelé l’ambulance parce qu’elle avait une urgence et que personne ne s’occupait d’elle. Mais, un infirmier qui ne s’occupait jamais d’elle l’avait renvoyé.

5 juin 2011

Torture
Je ne sais pas ce qu’il s’est passé la nuit dernière. J’ai dormi très dur c’est pourquoi je pense avoir été hypnotisée pour que je ne me rappelle pas ce qui s’est passé. J’ai passé presque toute la journée couchée. J’ai très mal un peu partout à cause des petits brillants. Pendant que je reposais au salon, sûrement hypnotisée, on a essayé de me provoquer des orgasmes. On voulait m’exciter pour que j’ouvre les jambes et qu’ils puissent terminer l’ablation de mes organes génitaux au moyen du laser. Ils m’ont dit toutes sortes de choses en guise de cruauté mentale.

J’avais mal dans la nuque, une douleur de brûlure. J’ai photographié et j’ai vu que c’était rouge. C’est le genre de rougeur que laisse effectivement les brûlures au laser. L’imposteur m’a dit qu’ils m’avaient mis le gros rayon laser toute la nuit pour qu’au moment où ils mettraient les petits brillants ce soit très douloureux. J’avais aussi le même genre de douleur sur le dessus de la tête avec en plus une sensation d’épines plantées partout dans la tête, les petits brillants. J’ai aussi certains endroits plus douloureux où ces derniers semblent s’être ramassés de façon plus concentrée. Évidemment, cela sans parler des organes génitaux.

Cruauté mentale
L’imposteur m’a raconté le viol collectif qu’il m’avait fait subir sous hypnose lorsque j’avais 6 ans. Cela s’est passé avec 8 autres gars tous autour de 17-18 ans. Il en parlait en tant que «La planche». Il a toujours dit à tout le monde que j’étais nymphomane. L’histoire raconte qu’un jour où j’étais allée à la plage avec des connaissances de mes parents ou de la parenté, qu’il m’avait hypnotisée pour que je les suive dans une cabane dans laquelle ils m’avaient fait faire la planche. Il avait dit que j’étais consentante (à 6 ans!!!) pour me laisser toucher par tous ces gars. Il m’a dit qu’ils m’avaient fait, un à un, le cunnilingus et passé leur pénis sur ma vulve et pelotée un peu partout tous en même temps. J’ai souvenir d’être allée sur une plage avec des gens que je ne connaissais pas bien et qu’il y avait là, un peu plus loin, un gars qui m’avait fait coucher par terre mais après, j’ai un blanc de mémoire. Je sais qu’à près ce jour, j’étais portée à toucher à mes organes génitaux sans que je comprenne pourquoi.Cela devait être les suites de ce que j’avais vécu sous hypnose. Il leur avait dit de ne pas me pénétrer car il voulait me garder pour lui car, disait-il, j’étais sa «propriété». Puis, plus tard, lorsque j’avais 10 ans, il a été le premier à avoir une relation sexuelle complète avec moi à mon insu. J’étais à l’hôpital sous anesthésie car je venais de me faire opérer pour les amygdales. C’était l’un des rituels satanique réalisé par les motards. J’étais vierge mais leur prétexte était que j’étais censée être une nymphomane.

Pendant qu’il me racontait cette histoire, je voyais des images dans ma tête de ce qu’ils me faisaient. Je suis comme ça. Je visualise tout comme un film dans ma tête. Ils m’ont dit avoir fait fait exprès pour que je génère des images que Marie utilisera pour faire des truquages de photos de pédophile avec mon corps d’enfant que j’avais visualisé. Ces images sont censées devenir comme si moi j’étais la pédophile et que je violais cette enfant. Mais cette enfant, c’est MOI à six ans en train de me faire violer.

Et alors que j’écrivais ces lignes l’imposteur m’a dit que Marie trouvait que cela n’avait pas d’allure de faire ça mais que Gaston insistait pour qu’elle le fasse.

Torture
Après avoir mangé en soirée, j’ai eu mal au ventre et eu immédiatement après une diarrhée. C’était comme s’ils m’avaient mis quelque chose dans les intestins tel que de la corde de rayon gamma en paquet gélatineux pour gonfler ma vulve renfoncée afin d’avoir accès à mes petites lèvres.

On m’avait empalé (Marie et Gaston) en début de soirée avec une trentaine de rayons laser  dans la tête pour que j’aie mal à la tête. On m’a mis sous moi les micro-ondes à basse intensité mais c’était tellement douloureux avec les petits brillants qui rentraient partout dans mon corps, que j’avais la nausée et ils les ont baissé. Je ressentais comme des milliers d’aiguilles me transpercer le dos, les reins, etc. Je me suis encore couchée car je ne filais vraiment pas. Mais, ils profitent de tous ces moments où je suis plus immobile.

Ils ont mis les micro-ondes assez fortes dans mon pied gauche que mon corps sursautait à caque fois que l’un des petits brillants rentraient brutalement dans mes chairs molestées ou lorsqu’ils heurtaient un nerfs. Cela faisait une douleur aigüe accompagnée d’un choc électrique. Puis , ils ont essayé encore de me provoquer un orgasme en me poussant les petits brillants sous l’emplacement du clitoris désintégré. Ils en font une maladie. Je leur ai dit quelque chose du genre de «s’ils voulaient ce résultat, ils n’avaient seulement qu’à le laisser là». Ils envoyaient leur rayon sur mes seins et mes mamelons remplis de petits brillants pour que j’ai mal et qu’ils soient en érection. Ils fantasment sur l’exudat liquide qui s’écoule de mon vagin rempli de petits brillants molestant mes chairs brûlées par les micro-ondes et le laser. Ils en parlent comme d’une lubrification due à l’excitation.

Comme par hasard deux de mes vêtements sont revenus: top noir Avon, et chandail brun-orangé mince. Les perps remettent les vêtements volés lorsqu’ils les ont utilisé pour produire des mises en scène imitant l’individu ciblé et qu’ils veulent faire croire à sa perte de mémoire ou paranoïa.

4 juin 2010

Torture
Ce matin, pendant que j’étais couchée au salon, on m’a rempli le corps de petits brillants en même temps qu’on laissait  diffuser un laser à l’intérieur de moi et que des micro-ondes diffusaient sous moi. On en a mis beaucoup de ces petits brillants dans mes organes génitaux: dans la vulve entre la peau et la chair molestée, dans le vagin, sous l’emplacement du clitoris et des petites lèvres. On en a mis dans l’utérus, les aines, la vessie, partout dans le ventre, les intestins et le rectum avec mes hémorroïdes; dans les pectoraux et dans les 2 seins; dans la tête près du cervelet, là où j’ai eu mon opération, et dans les sinus; sous les pieds et dans les orteils.

Tous ces petits brillants ont été déposés aux endroits décharnés surtout. Par la suite, ils se sont dispersés partout dans le corps et la circulation. Mon corps fut complètement envahi par des millions de petites aiguilles chaudes poussées par les micro-ondes et les lasers en diffusion qui les faisaient rentrer plus profondément dans mes blessures et brûlures. Plusieurs de ces sortes grains semblables à du verre cassé et véhiculés par les liquides du corps, sortaient par les yeux. Évidemment, les endroits les plus douloureux étaient ceux qui avaient été laissés à vif sous la peau parce que décharnés. Malheureusement, il y en avait beaucoup.

J’avais la tempe et un oeil très douloureux rempli de ces petites horreurs dans les muscles de derrière, la poitrine assaillie par une attaque de  porc-épic,  etc.

Pendant qu’ils me déposaient ces petits brillants, l’un d’eux un autre ami de l’imposteur, me  disait qu’il me ferait jouir et que je n’aurais pas le choix avec tous ces brillants, le but étant de me faire écarter les jambes pour continuer de me mutiler les organes génitaux. Ils ne voulaient pas que je m’habille ni que je sorte aujourd’hui. Mais, je me suis habillée et si j’avais voulu sortir, je l’aurais fait malgré la douleur et les difficultés à me mouvoir.

Ils s’attendaient que je fasse quelques pratiques sexuelles avec l’imposteur qui me parle dans le Voice to skull et qui voit à travers mes yeux. Il m’aurait hypnotisé et dicté ce que je devais faire afin que je réalise leurs fantasmes. Ils auraient tout filmé. Mais, rien de cela ne s’est produit. Et, je ne sais pas non plus pourquoi ils voulaient tant m’utiliser pour réaliser leurs fantasmes pervers.


2 juin 2011

Informatique
La connexion internet ne fonctionnait plus juste au moment où j’allais mentionner quelque chose à propos de mes perps sur Twitter. On me demandait encore le WEP pour accéder à internet. J’ai ré-initialisé l’ordinateur et cela a finalement fonctionné.  Mais, je leur avais dit que j’allais appeler Bell pour porter plainte. J’étais allée chercher mes documents pour les appeler.
Torture 7h
J’ai été réveillée par les micro-ondes qui diffusaient sous moi et même temps que le gros rayon laser diffusait en moi. Le tout poussait les petits brillants dans mes chairs. J’avais très mal. C’était impossible de rester couchée. J’ai eu l’impression que j’avais fait un mouvement qui avait déclenché le mécanisme de diffusion. Le laser brûle mes chairs de l’intérieur encore et encore. C’est très douloureux et encore plus, aux endroits décharnés de mon corps comme le tour de taille et à ceux qui ont été défoncés par les rayons, dans le dos par exemple. Plus tard, le dessous de mon pied brûlait comme lorsqu’ils utilise l’effet térébenthine pour augmenter la douleur.
14h45
En plus d’avoir un gros rayon laser interne en diffusion qui part du vagin vers le haut, il y en a un autre qui part du pied droit vers le haut. Ce côté est celui dont j’ai une légère paralysie et un orifice derrière la tête laissant mon cervelet sans protection. Je ressens le rayon tout le long de mon côté droit. C’est très douloureux et ça brûle. Celui qui part du vagin est rotation et il s,arrête à certains endroits pendant un certain temps pour me brûler: la nuque et le dos surtout. mais aussi les bras.
Puis, j’ai toujours le petits brillants dans la poche formée par l’espace entre ma peau et la chair molestée de ma vulve qui font très mal. J’essayais de me reposer un peu.
Cruauté mentale
L’imposteur, sachant que je pensais à ma fille et à ses difficultés, utilisait cette situation pour me faire de la cruauté mentale. Hier, il disait que ça n’avait pas d’allure de faire ça à cette famille là comme s’il avait de la compassion. Mais, je sais que tout ce qui nous arrive provient des efforts qu’il a mis pour nous détruire, moi et ma famille.
Intrusion dans l’intimité
Pendant que j’étais à la toilette, l’imposteur ainsi que l’un des tortionnaires ou de ses personnages discutaient de ce qu’il y avait sur mon papier de toilette et de mon besoin.


1er juin 2011

Saper le moral de mes enfants
Je suis allée chez Cynthia en soirée. Je lui ai fait sa vaisselle et elle m’a fait ma teinture. Elle ne travaille pas et n’a aucun revenu. Arianne est venue la voir pour lui remettre un petit peu d’argent. Elle a mis une couleur dans ses cheveux qu’elle n’a pas aimé. Elle est désespérée.
Campagne de bruit ( Moi, Cynthia)
Pendant que j’étais là, à la cuisine, il y a eu du bruit juste au dessus de ma tête alors qu’il n’y a plus personne qui habite là depuis un certain temps. Ma fille était étonnée que tout à coup il y ait quelqu’un là. le bruit ressemblait à celui qu’on fait avec un bâton qu’on glisse le long du mur. J,ai fait de même avec ma canne. Puis , peu de temps après, le bruit a changé pour celui que j’entend d’habitude au dessus de ma tête lorsque je vais chez Cynthia: laisser tomber un petit objet de façon incessante. Le jour, ça cogne du marteau sans arrêt pendant 2-3 heures au moment où Cynthia dort.

30 mai 2011

Ma fille
Elle devait chercher des appartements car elle doit déménager pour cause de bruit exagéré par la présence d’une garderie à coté et au dessus de chez elle dans une résidence privée le jour alors que son temps de sommeil est le jour travaillant le soir et la nuit. Elle est allée pour visiter des logements selon  des ententes préalable avec les propriétaires mais arrivée sur place soit les gens refusaient la faire visiter ou ne répondaient pas. Après appel à l’un des propriétaires...

Torture 2h30 du matin
Symptômes: bruits de moteurs et acouphènes forts, vibration à haute fréquence envahissant tout mon corps douloureusement comme dans une charge électrique, sensations de brûlures un peu partout mais avec plus d’intensité à différents endroits dans le corps de façon ponctuelle; serrements, pression et maux de tête; pincements et chocs électriques; douleurs fortes localisées à certains endroits (empalage); aiguilles chaudes ou petits brillants surtout dans les organes génitaux, yeux et oreilles sensibles, points de brûlures intenses (laser interne rotatif) dans le haut du corps qui laissent des ecchymoses et des rougeurs externes: dos, bras, poumons, coeur, la poitrine, la gorge et l’intérieur de la tête; douleurs de chair à vif  un peu partout (endroits décharnés sous la peau)

Torture passive: un gros rayon gamma (10 cm de diamètre) armé de micro-ondes un sous moi et un autre interne; gros rayon laser (10 cm de diamètre) en diffusion interne automatique et rotatif, gros gros rayon laser (50 cm diamètre) en diffusion sous moi sur sensor; CEM très très forts; champ de hautes tensions fortes.

Torture active: empalage de rayons laser un peu partout dans le corps dont à la nuque, le dos et la colonne vertébrale, les jambes, les bras, la tête (surtout), le visage, les yeux, les oreilles,  l’emplacement du coccyx (déjà désintégré), etc.

29 mai 2011

Torture 19h30
Un camion de service de câblage de Hydro-Québec est venu dans l’entrée de la ruelle à côté de chez Michel et Pierre vers  23h45 jusqu’à 00h15. L’imposteur m’avait dit que ce qu’ils font servira à ma torture.
Je me suis levée en catastrophe vers 19h 30 car sous moi il y avait un dispositif énorme de laser   d’environ 50 cm avec un faisceau activé en couteau ou drill + micro-ondes à très hautes fréquences.
L’imposteur me dit que le gars d’à côté capote avec cette affaire là (ci-dessus) et que maintenant Michel capote aussi, qu’il veut me tuer.

Informatique
Le processeur de l’ordinateur fonctionne au ralenti.
L’accès internet et au courrier demande des opérations inhabituelles supplémentaires pour les activer.
copier/coller d’un document de mon ordinateur à mon blogue devient format tout défait.
Mon courriel «bafouee@hotmail.ca» est rempli des spam des commentaires de tous les membres des groupes sur mon facebook programmé pas par moi. J’ai tout enlevé la fonction d’envoi de ces courriels sauf le groupe que j’ai formé moi-même.
J’avais dans mon courriel plus d’avis de messages envoyé sur mon compte Facebook que de messages reçu effectivement dans le compte.
L’adresse IP de l’entrée sur Facebook est changée et reste la même pour «macbook-de-france-quenneville» depuis que j’ai pris des échantillons des adresses IP utilisées à mon insu pour rentrer dans mon compte Facebook.
J’ai vu que sur http://mccontrolvictims.nng.com  deux commentaires avaient été enlevés sans que j’aie pu les voir.
Le navigateur Safari ne me donnait pas accès à mon blogue http://francequenneville.blogspot.com
Mes blogues:
Lorsque je poste des commentaires ou des écrits sur facebook, immédiatement après la plupart 
  sont effacés. Je dois les republier plusieurs fois et même après cela lorsque je reviens sur le
  compte, ils ne sont plus là.
Lorsque j’écris sur un de mes blogues, pendant que je travaille le texte, le bouton de sauvegarde  s’actionne tout seul. Après, lorsque je regarde mes textes publiés, ils ne sont plus de la maniè;res que je les avais formaté. De plus, les liens que j’actionne sur es documents deviennent corrompus avec des 20% et autres caractères dans les liens sous-jacents aux adresses qui, elles sont écrites correctement.
Les pages d’accueil ne sont pas fidèles à ce que j’ai programmé.
Trouvé un dossier sur le bureau date du 25 mai 2011 17:24 : «Facture apple _files» plein de
  documents erronés.

25 mai 2011

 Test EMG
J’ai d’abord rencontré la technicienne qui était gentille avec moi. Elle m’a même demandé si j’avais travaillé dans le domaine de la santé car, disait-elle, j’avais l’air de connaître ça. Je lui ai dit que j’avais été infirmière. Mais, je ne savais pas de quoi elle parlait au juste. Je ne me rappelle pas avoir parlé de quoi que ce soit de médical avec elle. Était-ce une tactique pour noyer le poisson et gagner ma confiance afin que je ne me méfie pas d’elle? Je ne sais pas. Mais, elle m’a passé la première partie du test et le médecin a complété l’examen.
Le médecin d’une trentaine d’années, qui m'a passé ce test musculaire était suffisant et dédaigneux avec moi. Il m’a demandé ce que j’avais. Je lui ai parlé des épisodes de paralysie temporaire ponctuelle que j’ai depuis ma jeunesse et de l’ataxie que je vis depuis l’opération pour ma tumeur au cervelet et qui occasionnait une grande fatigabilité. Il ne comprenait pas que j’allais chez le dentiste et sortait de là pour aller ensuite à l’hôpital suite à l’anesthésie générale que le dentiste pratiquait pour arracher mes dents. Il parlait d’anesthésie locale alors que je lui avais bien dit que c’était général à l’époque, que j’avais 54 ans. Il n’avait pas l’air de reconnaître mon ataxie non plus. Il était bête avec moi. Il m’a demandé qui m’avait dit cela. Il m’a passé le test au bras droit, lequel présente une légère paralysie depuis mon opération au cervelet. Alors qu’il avait terminé les tests, il a demandé à la technicienne d’ajouter un 6e test alors que 5 semblait être la norme et ensuite de tout effacer dans l'ordinateur. Tous les tests ont été imprimés. D’abord pourquoi un autre test si le résultat était normal. Ensuite pour qui était la copie de ce 6e test? Je sais que mes tortionnaires ont visionné mes radiographies à distance car j’avais trouvé les «drivers» dans la poubelle de mon ordinateur. Alors, ce médecin me dit que tout est normal alors que je sais que ça ne l’est pas. Cependant, je sais aussi que mes tortionnaires utilisent mes faiblesses physiques contre moi lorsqu’ils me torturent. J’ai idée que ce 6e test leur était destiné.

23 mai 2011

1hre du matin.

Torture
J’étais couchée et je sommeillais mais la chatte voulait rentrer. Je me suis levée pour  lui oivrir la porte et au retour le dispositif des micro-ondes s’était déclenché automatiquement très fort comme pour obliger la cible à se lever parce que insupportable. Mais, ce n’est pas le matin. C’est pourquoi je suis venue écrire ici. Déjà, je ne supportais pas mon corps très douloureux. Ils m’on encore décharné les pieds, les orteils et les chevilles, les mains, les doigts et les poignets, ainsi que et la vulve, principalement. Cela produit de la douleur mais de l’enflure. Il y a de l’eau entre la peau et les tissus molestés restants. Dans mes mains les nerfs coincent et font mal même si je ne les utilisent pas. C’est très douloureux!!

Je pouvais entendre le grondement du moteur du magnétron, ça me faisait mal à tout le corps, très fort. La fréquence était très rapide et les vibrations intenses. Je prenais des chocs électriques en plus d’être brûlée vivante encore aujourd’hui. C’était impossible de me coucher.

L’imposteur a essayé de me faire croire qu’ils n’avaient pas prévu que je me lève  alors qu’ils savent très bien que je me lève souvent pour la chatte au cours de la nuit. Ils avaient mis un dispositif de torture passive automatique par exprès. Ils savent très bien ce qu’ils faisaient. Le soir, d’habitude à cette heure-là,  c’est Gaston et Marie qui font les opérations de torture. Je les entendais discuter chez la voisine d’à côté, pendant que j’écrivais. Ils étaient donc présents pour diminuer l’intensité de cet appareil s’ils l’avaient voulu.

Ils me regardaient souffrir, ces sadiques!

Visite chez le gynécologue


20 mai 2011


22h45 Torture
Le visage, le côté droit et le dos me brûlent. C’est le gros rayon laser en diffusion interne qui atteint mon dos et externe pour le côté et le visage. L’imposteur m’a dit qu’ils veulent me brûler les yeux de cette manière. Ils m’ont encore coupé des nerfs dans le bras droit et la main droite pour m’empêcher d’écrire. Tout le corps me brûle mais plusieurs parties le font de façon plus intenses et elles alternent avec les autres parties. On m’empale avec des rayons laser et on m’agresse avec des gros rayons laser via le vagin et le rectum. Je faiblis par la douleur...

Chaque fois que je marche, les pieds me font très mal.

19 mai 2011

2h50
Je suis en train d’écrire un texte à l’ordinateur. Je recommence à avoir mal à la tête. Cela se situe plus au niveau de la tempe gauche.
Minuit à 5h
J’ai écrit sur mon ordinateur un texte sur «De l’électro-sensibilité à la torture par radiation»  J,avais essayé de me coucher mais les micro-ondes taient trop fortes. En finissant, j’ai essayé de me coucher mais c’était encore trop fort. J’ai donc commencé à cuisiner pour le dîner de Sam. Je me suis assoupie après environ une heure.
Privation de sommeil
Je n’ai pas dormi de la nuit ni de la journée car , les micro-ondes et le laser en diffusion ont été en marche très fort à l’intérieur de moi et en dessous de moi.
18h à 21h30
Esther est venue souper. On a discuté et bu du vin.
20h35 Cynthia : sabotage
Le son n’a pas fonctionné de toute la soirée alors qu’elle avait du monde avec elle pour faire du MC. De 20h à 20h35 à son travail de Dj sur Madvibezradio.com les ondes ont attendu que ça fonctionne. Mais, rien ne fonctionnait, ils ont mis un enregistrement d’elle. Il est question que ce soit le fil  qui soit brisé. Mais, il était neuf!!!! Elle doit en racheter un autre et faire des tests avec la station.
21h30
On me met encore des petits brillants dans le sein droit, le dessus du pied droit. Les micro-ondes et le laser en diffusion étaient toujours en marche à l’intérieur de moi. J’étais très fatiguée et je manquais de sommeil. J’ai très mal au dos et au poumon droit à cause des micro-ondes qui  pénètrent dans mon corps constamment. L’intérieur des mains et le dessous des pieds me font très mal (chair enlevée, nerfs coupés ou traumatisés, etc.). La vulve décharnée et brulée,  les petits brillants qui rentrent dans la chair , etc. sont très douloureux. J’ai toujours de la difficulté à marcher à cause de mes brûlures et du décharnage à la vulve ainsi que les petits brillants. Je n’ai pas cessé d’avoir des gaz cet après midi et ce soir. L’imposteur m’a dit qu’ils avaient mis de l’air dans mon ventre. Je suppose que c’était pour me causer des ballonnements et des gaz étant donné qu’ils aiment contrôler ce qui entre et ce qui sort du corps des victimes.

18 mai 2011

Après-midi: torture
D’abord sensation de pression au visage depuis le matin et dans toute la tête avec une sensation d’allergie pour ensuite résulter en migraine. J’ai donc pris  à la foir un médicament pour la migraine et un pour l’allergie. Ils m’avaient planté plusieurs rayons laser et gamma armé de micro-ondes dans la tête. C’était un empalage à la tête qui avait été réalisé pendant mon sommeil. Je m’étais levée avec cela.

Aujourd’hui, comme tous les jours, mon corps brûlait. Mais, depuis la séance de torture de lundi soir, les brûlures sont encore plus douloureuses en plus des nouvelles par dessus les autres.

Je réalise que mon gynécologue, vu avant-hier, a très mal interprété mes symptômes. Je savais qu’il n’en saurait pas vraiment la cause mais je n’aime pas l’idée qu’il semble croire que je fais de l’incontinence et que celle-ci serait la cause de mon atrophie vulvaire alors que je lui ai dit que la plupart du temps ma vessie neurogène retenait l’urine. D’autant plus que je n’ai aucun symptôme d’incontinence ni de malpropreté. C’est humiliant!

Je me suis couchée à l’heure du souper parce que j’étais encore trop fatiguée, comme hier.


17 mai 2011

22h30 - Torture
Je m’étais couché tôt parce que j’étais extrêmement fatiguée de la nuit dernière, mais ils m’ont réveillée par une attaque intense d’empalage. Ils m’en ont mis une tonne dans la tête, provoquant ainsi une migraine. J’avais déjà pris plusieurs fois mes médicaments pour la migraine ces derniers jours, je ne pouvais pas en prendre encore. Bien que j’avais réussi à enlever plusieurs de ces rayons grâce aux petits miroirs, je ne savais pas s’il en restait dans ma tête car j’avais déjà la migraine. Mais, j’en avais aussi ailleurs dans le corps. Je me suis donc levée pour venir écrire dans mon journal tout en essayant de contrer ces rayons douloureux avec mes petits miroirs.

Ça fait plusieurs jour qu’il pleut, je n’ai pas pu faire d’eau solarisée. Il est censé faire soleil demain alors, je vais essayer d’en faire bleu cyan et bleu indigo pour diminuer l’inflammation, soulager mes douleurs et même les anesthésier lorsqu’elles sont trop fortes.

Je ressentais une vibration à l’intérieur de moi et sous moi. C’était les micro-ondes! Je ressens beaucoup plus les vibrations et les ondes de la gauche à cause de mon côté ataxique bien qu’elles soient douloureuses lorsqu’elles ne le devraient pas du côté droit qui, lui, est dysesthésique séquelle d’une paralysie antérieure.

En soirée, hier
Hier soir, après que je me suis couchée sur la causeuse, j’ai eu une attaque intensive aux gros rayons de micro-ondes sous moi à 80 Ghz, 45 uw/m3 et en diffusion à 60 Ghz, 40 uw/m3 l’intérieur de moi. On y avait ajouté les hautes tensions à 90,000 volts.  Les CEM (Champs électromagnétiques) étaient tellement forts que mes acouphènes étaient forts aussi et montaient rapidement de fréquence et de tonalité.  Il y avait un autre gros rayon de micro-ondes braqué sur moi en provenance de chez le gars d’à côté. Son faisceau était très large, il faisait plus de deux mètres de diamètres.

J’ai bien pensé que je disais adieu à la vie. Je me sentais littéralement en train de cuire vivante. Je ne pouvais plus bouger. Je ressentais les micro-ondes traverser tout mon corps tels une armée d’une infinité d’ondes agressives envahissant mon corps en cherchant tout l’eau de celui-ci pour la faire bouillir et la faire s’évaporer. Mes mouvements et mes sens ralentissaient comme si j’avais pris de la morphine, moins les effets calmants. Lorsque je regardais dans la pièce, tout me semblait fixe et lointain comme si ces objets ne faisaient plus partie de ma réalité. Je commençais à perdre la carte. Et, je demeurais totalement impuissante face à la cuisson de mon corps. J’étais complètement paralysée et impotente. Mais, je ressentais très bien toutes mes sensations et mes douleurs. Mon corps au complet était gravement endolori. Je leur avais demandé s’ils m’avaient droguée. Ils ne répondaient pas. Du moins, s’ils l’ont fait, j’étais incapable d’interagir avec qui que ce soit. Je mourais...

Cela a duré plusieurs heures, assez longtemps pour que je me sente vraiment partir pour un autre monde. Je ne sais pas ce qui s’est passé ensuite car je me suis réveillée le matin vers 7h30. J’étais encore paralysée. Mais, l’intensité des micro-ondes avait baissée grandement. Cela ma pris plusieurs heures avant de retrouver une certaine énergie. L’imposteur a dû m’hypnotiser pour que je dorme pendant le reste de la séance. Parfois, il le fait en se disant qu’il m’épargne des souffrances.  Cependant, il sait pertinemment que les autres vont me mutiler et me brûler avec leurs instruments pendant ce temps. Cette technique est utilisée surtout dans le but de garder la victime immobilisée pendant la séance de torture.

Plusieurs fois dans ma vie, je me suis sentie mourir ainsi. Mais, pour des raisons autres que la torture. Cela est probablement dû à la myasthénie grave qui n’avais jamais été diagnostiquée mais qui, finalement aujourd’hui, est sous réelle investigation.

Chaque fois que je viens de terminer avec l’un de mes spécialistes, ils augmentent l’intensité de la torture. Ils attendent que l’examen soit passé si je ne le remets pas pour cause d’empêchement de leur part.

P.S. Les chiffres m’ont été donnés par Pierre, l’imposteur et celui qui me parle via le V2K (Voice to Skull). Si ces résultats sont faux, je considère que c’est de la cruauté mentale puisque c’est moi qui les lui ai demandés en guise de donnée importante concernant mon état de santé.
Après-midi
Je suis allée chez le dentiste pour un nettoyage.
________________

Vers minuit, j’étais allée me recoucher. Ils avaient mis le scanner sous moi et le laser en diffusion  à l’intérieur de moi. Je brûlais...


14 mai 2011

Torture
Empalage par 4 tortionnaires pendant que je parlais, durant la soirée au téléphone avec René, une autre victime.

3h Scanner à 80 degrés celcius sous moi, hautes tensions à 90,000 volts, laser interne en diffusion à 45 Ghz, 25 uw/m2. - L’imposteur me dit des niaiseries pendant que je me fais brûler. Je ne sais pas si les chiffres des mesures sont exacts. Mais, c’est extrêmement fort. Le corps me brûle partout et les brûlures traversent même mon cerveau. - On m’a brûlé le cervelet par l’ouverture laissée par le neurochirurgien à l’opération de mon méningiome avec le mosquito laser. (Victor, Gaston, Marie ou Michel?). L’imposteur dit que Marie avait dit que c’était elle qui avait fait cela et qu’elle ne voulait pas que je le dise.

4h15 Ils ont mis un gros laser faisant très mal et produisant un gros bruit provenant du côté nord, chambre arrière de la voisine d’à côté. (Gaston, Marie). Le corps me brûle des pieds à la tête. J’ai beaucoup de mal à le supporter même si je ne crie pas. À la place, je faiblis et grimace. J’écris pour me distraire de la douleur. - Les petits brillants me rentrent dans les blessures de chair à vif  sous la peau de ma vulve toute décharnée. Ils voulaient me punir en me blessant aux organes génitaux pour avoir fait ce qu'ils savaient que je n'avais pas fait.

Cruauté mentale
L’imposteur me dit que Michel ne m’avait pas fait ce qu’il m’avait dit qu’il m’avait fait. Il m’a dit qu’il avait fait bien pire que cela, qu’il m’avait mutilé aux organes génitaux pendant que je dormais, hier. Il a dit qu’il avait fait des choses pas possibles, insinuant le pire.

Éclaireur-Informateur
5h L’imposteur dit : «Ils ne savaient pas qu’il s’appelait René», en parlant de mon ami avec lequel je parlais au téléphone. Il procède de cette manière lorsqu’il veut informer les autres sur un détail qu’ils ne savent pas.

Harcèlement sexuel
Alors que je m’étirais et baillais pendant qu’on me torturait, l’imposteur me disait de ne pas faire cela car il regardait ma poitrine se gonfler à travers mes yeux et ça l’excitait. Ensuite, il me dit qu’ils avaient mis les gaz réfrigérants pour le faire «bander» parce qu’il voyait que j’avais le frisson.

La fille, selon l’imposteur, m’a mis le gros rayon de micro-ondes dans la bouche pour simuler une fellation, en accord avec son fantasme. Mais, je l’ai coupé à l’aide d’un petit miroir. Elle ne l’a pas remis. Elle a plutôt planté un rayon laser dans ma tête. Pendant ce temps  un gros rayon de micro-ondes poussait dans mon vagin (Michel). Gaston quant à lui, m’en plantait un à son endroit favori après le sexe,  dans le trou de mon occiput.

L’imposteur - «Ils savent qu’ils font des affaires qu’ils ne devraient pas faire».

5h30 L’imposteur me dit d’aller me coucher avant que le gars d»à côté se lève. Entendant le bruit du mosquito, je lui ai demandé si celui-ci n’était pas justement lui. Il me dit que oui dans un premier temps pour ensuite me dire que c’était plutôt Marie.

J’entend toujours une voix d’homme et une voix de femme qui semblent provenir de chez la voisine. Je savais qu’ils étaient en train de comploter pour me torturer plus activement lorsque je serais installée pour dormir au salon.

13 mai 2011
Empalage

Maman: torture
À son CHSLD, on lui a fait très mal à l’anus. Elle a nécessité des soins du personnel infirmier pour irritation très grave. Ils ont dû la brûler au laser et lui mettre de la térébenthine pour augmenter la douleur.

Harcèlement électronique: informatique

11 mai 2011

11h
Rendez-vous à l’hôpital, en urologie pour ma vessie neurogène.

21h
Maman m’a appelé. Je venais de me réveiller tout en réalisant que j’avais sous moi et à l’intérieur de moi des micro-ondes à une forte intensité et fréquence. Je m’étais couchée un peu avant souper car je n’avais pas dormi beaucoup et que j’avais un rendez-vous à l’hôpital pour voir mon urologue dans la matinée. La fréquence était un peu la même que lorsque, sous le lit, les micro-ondes sont activées pour faire lever le sujet parce que ça insupportable de rester au lit. Cependant, cette fois, c’est installé à l’intérieur du corps et on ne peut aller nulle part pour l’éviter. C’était très douloureux! Ils continuaient cet assaut en même temps que la diffusion du laser interne orienté vers le cerveau. Cela avait commencé pendant mon sommeil et avait continué passé minuit. Plusieurs dispositifs de torture passive étaient activés: micro-ondes et laser en diffusion sous moi et à l’intérieur de moi, CEM (Champ électromagnétique) des appareils électriques et électroniques, hautes tensions, micro-ondes en suspension dans l’air, et amplifié par les moteurs (réfrigérateur, etc.)

C’était tellement fort que je prenais des chocs électriques et que tous mes muscles faiblissaient et étaient douloureux. Mon cervelet ou mon cerveau semblait particulièrement visé.

Hier, on m’a causé une blessure interne qui semble se situer dans le rein gauche car j’ai mal dans le bas du dus de ce côté, à la hauteur du rein. Cela est probablement dû à une perforation avec le mosquito laser. J’ai du mal à m’asseoir et à faire certains mouvements à cause de cela.

10 mai 2011

Torture:
La nuit passée, on a encore décharné autour de mes vertèbres et des disques dans le but d’augmenter mes douleurs.

n après midi, alors que je me reposais, un effet térébenthine a été utilisé pour amplifier une brûlure interne et externe effectuée préalablement au laser à l'anus au rectum et sur mes hémorroïdes. Afin que ce soit plus douloureux, ils ont mis les micro-ondes très fortes. Et, comme il y a avait déjà des petits brillants à cet endroit, comme ailleurs et surtout dans la vulve, c’était encore plus douloureux. J’ai pris des photos de mon anus car je voulais voir de quoi cela avait l’air. J’ai vu mes hémorroïdes sorties et rouges avec des teintes de brun pâle, là où ma chair est brûlée au 3e degré.

8 mai 2011

12h30
C’était la fête des mères. Je ne savais toujours pas ce que j’allais faire pour souper avec mes enfants. En regardant dans le congélateur de mon réfrigérateur pour voir ce qui me restait, j’ai vu qu’il y avait beaucoup de glaçons qui pendaient, plus qu’hier. C’est un frigo neuf d’il y a même pas deux ans. En leur touchant, j’ai  constaté qu’ils étaient fondants.

L’imposteur m’a dit que c’était la fille qui avait fait intrusion chez moi pendant que je dormais et qu’elle avait mis le gros rayon dans le congélateur. Après, il changea sa version pour dire qu’elle avait fait cela à partir de chez la voisine. Il mentionna aussi que je savais qu’ils pouvaient rentrer même si le système d’alarme était mis. Il savait que j’étais au courant qu’ils pouvaient le désactiver à distance. Ensuite, il disait que je serais obligée d’appeler le fournisseur et que ce dernier s’apercevrait que le frigo avait été modifié. Mais, je sais très bien qu’ils peuvent provoquer des situations pour que je crois à une défectuosité pour que j’appelle un réparateur  et qu’eux l’utilise, en le payant, pour faire des choses à mon frigo.

3h
Contrôle mental: rêves provoqués
Je venais de me réveiller. Je m’étais couchée depuis de bonne heure après souper. J’ai fait un cauchemar à l’intérieur de mon rêve. Une personne venait vers moi, non pas pour me réveiller mais pour me dire que ma mère et mes tantes voulaient m’envoyer à l’hôpital psychiatrique. J’ai tout de suite compris que c’était les folies de la fille qui cherchait à me faire croire ses insanités.

L’imposteur m’a dit que c’était Michel plutôt que Marie. Je lui ai demandé pourquoi il disait cela car il cherche toujours à protéger les auteurs des méfaits lorsqu’il voit que je les ai démasqué et que je l’écris.

Torture physique
Ça fait environ un an qu'elle me passe le gros rayon de micro-ondes sur les dents d'en avant pour que je les perde. Ça me fait toujours mal. Il y a six mois j’ai eu des radiographies, on ne m’a rien dit à ce sujet. On a bien vu la dent qui me faisait mal mais on ne l’a pas réparé. On m’a dit qu’une dent était à surveiller. On voulait me donner un rendez-vous seulement dans un an, après m’avoir dit cela. J’ai dû insister pour avoir avoir un rendez-vous six mois plus tard.

J'ai mal à l'ovaire gauche depuis au moins deux ans. Aucun test n'a été  positif. Torture non visible et/ou résultats trafiqués? Plusieurs fois, ils m'ont mis le sur mon ovaire gauche. Certaines fois c'était pour stimuler les hormones dans le but de provoquer des orgasmes tandis que d'autres fois, juste pour me blesser et me faire mal. Les orgasmes provoqués servent souvent à préparer le terrain pour exécuter des mutilations génitales. Cela été mon cas. Plusieurs fois, ils m'ont mis le rayon laser (mosquito) sur mon ovaire gauche. Certaines fois c'était pour stimuler les hormones dans le but de provoquer des orgasmes tandis que d'autres fois, juste pour me blesser et me faire mal.

Harcèlement électronique: informatique

Ce texte a été modifié plusieurs fois par mes perps-hackers. C'est pourquoi j'ai dû le re-publier plusieurs fois. Ils avaient changé les phrases de place, le format, enlevé des parties, etc. Pendant que je déroulais le menu pour voir le contenu des documents postés sur mon mur sur Facebook, le curseur s’en allait vers le haut au lieu de vers le bas comme je le voulais. Textes modifiés, format déstructuré, portions enlevées ou déplacées, ajouts non pertinents, déni de service, etc.




7 mai 2011
Michel, le hacker et coloc de Pierre, m'empêche d'ajouter des liens utiles informatifs sur mon blogue, met des vidéos dans l’espace du traducteur ou des éléments qui n’ont rien à voir, enlève presque tous les documents et textes que je tente de partager avec mes amis Facebook, etc.
6 mai 2011

Torture
Ils m’ont mis des micro-ondes sous moi et en diffusion interne très fortes ainsi qu’un laser alors que je suis pleine de petits brillants. C’est très très douloureux! Dans les organes génitaux C,est extrêmement douloureux. Je suis très radioactive. Je prends des chocs partout.

Hacking
- Lorsque j’étais sur Facebook, les documents que j’avais publié dans la journée avaient été enlevés.
- Des commentaires inopportuns apparaissent avec l’identité d’autres amis. C’est écrit dans un mauvais anglais truffé de fautes de francophones alors que ce sont des allemands ou autres. Je suis certaine que c’est Marie ou Gaston qui usurpent l’identité de ces «amis».
- Lorsque j’ai tenté d’aller sur  ma page de bandes dessinées sur «Bistrips.com» le compte était déjà ouvert alors que je ne n’avais pas encore inséré mon mot de passe. Gaston et Marie sont probablement rentrés à mon insu. Je suis retournée plus tard après m’être assurée d’être sortie du compte et c’était la même chose. De plus, des BD sont disparues. Elle ont été effacées par l’un ou l’une de mes hackers.

5 mai 2011

Maman: retardements
On l’a fait attendre 45 minutes avant de la changer alors qu’on était venu éteindre sa sonnettepeu de temps après qu’elle avait sonné.

Maman: torture
- Elle avait eu une diarrhée comme d’habitude mais un peu après, elle en a eu une autre qui lui brûlait beaucoup  le rectum. Je crois qu’on lui a provoqué une selle dans laquelle on a ajouté de l’effet térébenthine.

Torture
Je suis pleine de petits brillants encore un fois., partout mais surtout dans le bas du corps et les parties génitales. Le siège en est plein parce qu’ils savent que je suis assise pour dormir. Alors, c’est comme si j’étais assise sur des millions de petiots morceaux de vitre cassée et que j’en ai plein le corps aux endroits décharnés et les plus sensibles qui sont tous brûlés et douloureux d’avance.  Ça fait très mal et c’est inhumain, pervers et sadique.

Michel tente à plusieurs reprises de me gonfler la vulve pour que le psychopathe d’à côté puisse me mutiler les organes génitaux. Il le fait mais je coupe , de temps en temps le rayon avec mon petit miroir. Marie m’a mis des petits brillants dans le sein droit. Ils (Gaston, Marie, Michel) me rentrent leurs gros rayons de micro-ondes et laser dans le vagin et le rectum pour pousser les petits brillants dans les chairs pour que j’écarte les jambes. Pierre, l’imposteur prévoit m’hypnotiser lorsque je serai endormie pour me faire placer comme les tortionnaires le désirent pour faciliter leur travail de pervers.


Le gars d’à côté n’a pas cessé d’essayer de e désintégrer ce qui me restait de petites lèvres et Michel quant à lui, de me gonfler la vulve avec des fils de rayons gamma pour que l’autre psychopathe puisse mutiler mes organes génitaux plus aisément, toujours selon l’imposteur. Je n’ai pas dormi de la nuit. Apparemment, en fin matinée, Michel avait pris la relève du gars d’à côté pour me mutiler.

Pierre, l’imposteur du V2K, lui, s’amusait à me faire de la cruauté mentale. Il insinuant toutes sortes de choses concernant le trou laissé par la mutilation de mes organes génitaux.

Il m’a dit qu’il aimait ça, en parlant de toute cette torture, et qu’il était même d’accord avec tout cela. Il a insinué qu’ils (tous)  avaient l’intention de me tuer en mettant quelque chose, comme de la dynamite, dans le trou laissé par la chair désintégrée de mes organes génitaux.

16h30
Pas dormi de la nuit. Je me suis assoupie durant 1h30-2h en après midi.
Le gros rayons de micro-ondes ainsi que le laser en diffusion interne depuis ma période de sommeil. Ça me brûle!!! Ça me fait très mal aux organes génitaux, lesquels ont été encore décharnés et sont infestées de petits brillants.  Les rayons les poussent dans mes chairs comme de la vitre cassée dans de la chair molestée à vif brûlée au deuxième degré. L’aine gauche est particulièrement douloureuse. C’est insupportable!!! Je prend des chocs, je lne peux pas poser les pieds par terre sans augmenter la douleur.
J’ai aussi des petits brillants sous les pieds qui rentrent aussi dans les chairs décharnées. C’est comme marcher sur de la vitre cassée qui reste dans les pieds molestés et brûlés.


4 mai 2011

Torture


3 mai 2011

Torture
 Lorsque je me suis couchée (assise) au salon vers 1h30 du matin, ils avaient mis le scanner et en arrière de moi et sous moi. C’était insupportable. Alors, je n’ai eu d’autre choix que d’esayer de me coucher sur la table de mon atelier, ma chambre à coucher étant organisée de la même façon qu’au salon c’est-à-dire avec un scanner dessous moi et à ma tête de lit.

Cela n’avait rien de confortable d’autant plus que je me couche jamais du côté droit n’ayant pas d’os derrière la tête pour l’accoter. Habituellement, lorsque je suis couchée, je me retrouve plutôt sur le ventre à cause de cela. J’ai eu de la difficulté à dormir, d’abord à cause du manque  position ensuite parce qu’ils avaient mis le scanner sous moi qui me brûlait, les micro-ondes, les CEM (champ électromagnétiques) forts, les hautes tensions électriques à cause desquelles je sursautais par  les chocs que je prenais et les gaz paralysants qu’ils déployaient à l’intérieur de mon corps pour me paralyse. Ceci, bien sûr, pour me torturer sans que je puisse bouger.

Finalement, je me suis endormie parce qu’ils m’ont hypnotisée. Je me suis réveillée vers 6h30   ce matin parce que j’ai bougé et cela a encore déclenché une haute fréquence de micro-ondes insupportable. J’avais très très mal au côté droit. Ils m’avaient brûlé profondément toute la nuit avec le scanner à une très forte intensité duquel des rayons X sont émis. Mais, ils s’étaient d’abord assurés de me faire coucher sur le côté droit à cause justement que je n’ai pas d’os à la tête de ce côté et que j’ai une légère paralysie  accompagné de dysesthésie. À cause de ces éléments, ce côté du corps est beaucoup plus douloureux répondant à tout stimuli comme une douleur, même pour ce qui est censé être une sensation agréable. De plus, je dois endurer la douleur car à cause de ma lésion au cervelet, je suis incapable de prendre les médicaments qui me soulageraient sans qu’ils me causent une incapacité totale.  Ils savaient tout ceci mais voulaient me causer le plus de dommage et de douleur possible.


Intrusion de domicile
Ils étaient déçu que je ne fasse pas la pizza comme je volais le faire car ils voulaient me voler ma  pâte ou bien carrément la pizza que j’aurais faite, de dire l’imposteur.

Destruction et gaspillage
J’ai plutôt fait des pâtes en spirales avec sauce spaghetti gratinées au four. Les pâtes étaient dans un gros pot dans lequel je les avais mises mais elles étaient toutes BRISÉES. Si elles avaient été dans cet état dans le sac, je les aurais remarquées à coup sûr lorsque je les avais mises dedans. Il y en avait au moins la moitié en miettes.

2 mai 2011

17h30

Symptômes
J’ai très mal au ventre. C’est tout enflé.

Achats: Avon
J’ai reçu ma commande aujourd’hui. Il manquait le chapeau que j’avais commandé. Le «Eye liner», la  boîte a été ouverte. L’imposteur m’a dit qu’elle (la vendeuse) l’avait vidée, en parlant du contenant. Si ce n’est pas vrai, c’est de la cruauté mentale et une tentative de me rendre paranoïaque ou incitation à la folie. Il m’a dit aussi que son ami qui fait du mal à ma mère, savait que je pouvais faire des choses contre lui. Il a peur. Il a dit que c’était pour cette raison qu’ils me faisaient tout cela (Sous entendu: torture, Gang Stalking, harcèlement électronique, Mind Control). Il m’a dit aussi que j’allais avoir des problèmes parce que je ne suis pas du tout comme ils pensaient.

Vols et disparition
 Demain, j'ai une rencontre avec ma famille et notre comptable, les papiers de ma réunion, reçus récemment, ont disparu.

16h30
J’avais de la douleur aux petites lèvres. L’imposteur m’a dit que c’était  Michel qui était en train de me décharner à froid.

Torture
Décharnage à froid pendant que j'étais assise. Michel?  Selon l'imposteur, c'est lui qui l'aurait fait à mes organes génitaux. Après, il a dit que c’était le gars d’à côté, le terroriste de la True Justice.

5h45
Je m’étais endormie depuis peu mais la douleur et le bruit d’un grondement de moteur m’ont réveillé. C’étaient encore le dispositif qui fait comme une scie ronde que le gars d’à côté met en dessous de moi sur le sensor. Cela fait à la fois l’effet d’un gros laser en diffusion d’une cinquantaine de cm  et d’un scanner à plus de 100 degré celcius. Ils me le mettent sous la jambe gauche, celle dont je suis atteinte d’ataxie, et font diffuser à l’intérieur un gaz réfrigérant ou paralysant pour diminuer la chaleur et qu’ils puissent e brûler plus longtemps. Je ressens le rayon traverser mon corps et tout brûler. Les deux moineaux d’en arrière, Pierre et Michel, regardent le spectacle sur leur écran d’ordinateur et ne font rien pour m’aider même s’ils disent que ce n’est pas humain. et que cela n’a pas d’allure. Pierre m’a dit qu’il ne pouvait rien faire et, bien sûr, que c’était le gars d’à côté. Mais, qu’est-ce qui me dit que ce ne sont pas ces deux-là qui me font tout cela?

1er mai 2011

Ce matin, vers 5h30, j’ai bougé un peu dans le fauteuil où j’étais installée pour me reposer et dormir, si possible. Ce mouvement a automatiquement déclenché une diffusion très forte de micro-ondes sous moi ce, à une grande fréquence. C’est le type d’intensité programmé pour obliger la personne ciblée à se lever. Ensuite, s’enclenche plutôt le laser en diffusion interne parce qu’on est en mouvement lors de l’état de veille.

Mais, à cause de mon handicap qui me donne une intolérance à l’effort soutenu, la torture de la nuit passée m’empêchait de me lever. J’en étais incapable. Je suis ataxique d’un côté du corps  en plus de plusieurs autres séquelles de mon opération. Alors, j’ai dû subir le châtiment de ces micro-ondes qui pénètrent dans le corps en écartant les pores de la peau et les parois des cellules pour y trouver l’eau et la faire bouillir. Ainsi, mon corps et mes blessures s’en trouvent brûlées davantage et complètement infectées. Ce processus de cuisson est très douloureux, et encore plus aux endroits fraîchement brûlés ou molestés.

Lorsque je me suis levée, vers midi, à cause de la fatigue causée par une trop grande demande à mon corps pour combattre l’agression et la douleur, je ne tenais plus sur mes jambes. Celles-ci étaient complètement molles. J’ai dû utiliser un déambulateur pour me déplacer. J’ai mangé un peu mais suis retournée au fauteuil et j’ai réussi à dormir. Cela, malgré une diffusion de micro-ondes encore assez fortes même si l’intensité était moindre que celle du matin. Je me suis finalement levée un peu après l’heure du souper. J’avais été réveillée par la douleur parce qu’on était en train de me décharner dans la région génitale et l’aine. C’était très douloureux!

20h
Depuis 19h45, je ressens la pulsation du jet du gaz paralysant à l’intérieur de toute ma jambe gauche, du pied vers le haut de mon corps. À chaque pulsation cardiaque, le jet s’intensifie. Ça fourmille dans toute la jambe tout la refroidissant. La fraîcheur atteignant la hauteur du bas de mon corps, la douleur s’intensifie aussi à chaque pulsation, justement là où on m’a décharné pendant que je dormais cet après-midi. C’était dans l’aine gauche et la région génitale surtout que cela se faisait ressentir. Mais, comme le jet partait du pied et que c’était là où le jet était le plus fort, le pied brûlait plus que dans la jambe. Comme le jet est d’habitude dirigé vers le haut, ce sont les blessures de chair molestée sur le dessus du pied qui faisaient le plus mal. Lorsque  j’étais assise, le jet terminait sa course dans le genou. Ce dernier devenait donc aussi plus douloureux.

J’en ressentais ce phénomène aussi dans le pied droit. Mais, comme ce n’était que de petites fibres de rayons gamma qui étaient déposées à cet endroit au lieu d’un implant comme dans le pied gauche, le signal électrique était donc beaucoup moins fort et la sensation l’était aussi. Cependant, la douleur étant concentrée dans le talon plutôt que dans tout le pied et la jambe, celui-ci était plus douloureux.

En même temps, un laser en diffusion interne qui partait de la région vaginale était installé à l’Intérieur de moi. Celui-ci est automatique et effectuait une rotation. Il reste environ 15 minutes au même endroit. C’est à ces différents endroits de pause que les brûlures se font habituellement ressentir le plus parce que celles-ci traversent tout le corps au même endroit pendant toute cette période. Des ecchymoses apparaissent et finissent par laisser, aussi, des traces rouges qui forment soit des ronds de 4cm de diamètre ou plus, soit des traces plus pâles et plus grandes mais de forme plus ou moins définie. Elle signifient le passage du rayon rotatif automatique.

Les micro-ondes en diffusion interne quant à elles partent aussi de la région génitale. Elle sont projetées à l’intérieur du corps par cycles de huit heures, le début étant toujours plus fort qu’à la fin. Ce dernier étant le moment où il est plus judicieux pour tenter de se reposer à moins qu’autre chose ne se produise en même temps pour empêcher le repos. Celles-ci, produisent le même effet que celles qui sont à l’extérieur mais le jet est plus direct et fait rentrer plus profondément les petits brillants préalablement placés aux endroits les plus douloureux.

Cela, c’est à part des dispositifs qui proviennent de l’extérieur, sous moi. Par exemple, un sensor,  agissant comme un radar, détecte ma présence et mes mouvements pour enclencher un processus de diffusion des rayonnements. Sur celui-ci, aujourd’hui était installé à la fois un gros laser et un gros rayon gamma armé de micro-ondes en diffusion en direction du milieu de mon corps vers le haut, comme  pour les autres. Ceux-ci, d’un diamètre allant de 10 cm à plus de cinquante, brûlaient tout mon corps de bas en haut tout en englobant ma tête.

22h
L’intensité du laser interne a grandement augmenté. C’est encore plus douloureux. À l’extérieur aussi, les rayonnements électromagnétiques provenant des dispositifs électriques et des appareils électroniques étaient aussi en fonction et le sont encore à l’heure actuelle. C’est ce qui cause mes acouphènes à plus ou moins grande intensité. J’ai aussi toujours des chaleurs dû au laser et les micro-ondes internes qui continuent de me brûler.

En guise de contre-mesure, il n’y pas grand chose à faire sauf d’appliquer la loi du moindre mal. Dans ce cas, les petits miroirs ne peuvent pas vraiment couper les rayons.  Car, ceux-ci reprennent de plus belle si on arrive à les couper. C’est donc impossible de les contrer.

Je viens d’écrire ce texte et j’ai très mal un peu partout car ces dispositifs continuent de me brûler. Je ne sais pas ce que la nuit me réserve encore mis à part la douleur et les incapacités. Je ne serai pas, non plus, en mesure d’aller voter demain.

Une heure du matin
Je viens juste de terminer la traduction en anglais de ce texte. Ma tête et mon corps brûlent et sont douloureux.

30 avril  2011
Provocation et mise en sène
Cynthia était tranquille dans le métro qu’elle ne prend pas souvent. Elle fut agressée physiquement mais surtout verbalement par des inconnus assis autour d’elle dans le métro. Ils l’ont insulté et traitée de tous les noms pour rien du tout. Elle riposté (physiquement et/ou verbalement) et ils l’ont menacé de porter plainte à la police. Elle a fait semblant de débarquer pour retourner dans le wagon et sortir à une autre station où elle a signalé l’incident aux agents de sécurité.

Maman dans son CHSLD:
 ma mère m’a dit que son imposteur du V2K l’a menacé de lui faire la même chose qu’à moi, en sous entendant le décharnage de ma vulve. Mon imposteur ma avoué lui avoir montré les photos de ma vulve molestée.

22 avril 2011 Vendredi saint

On m’a privé de sommeil cette nuit en mettant des dispositifs de torture passive très forts et très douloureux.

Ma femme de ménage est venue ce matin. Elle est exagérément affectueuse avec moi. Elle me dit qu’elle m’aime et m’embrasse. Je crois qu’elle noie le poisson.

Après son départ vers midi, j me suis reposée au salon. Je me suis endormie. À mon réveil, vers 17h, j’étais complètement paralysée sans tonus musculaire mais avec toutes mes sensations. Ils ont profité de mon handicap pour me décharner alors que j’étais éveillée, que je ressentais tout et que je ne pouvais pas bouger, même pas le petit doigt. J’étais incapable de me défendre.

Ils ont décharné mes pectoraux gauche et le sein gauche, derrière la cuisse gauche, sur les orteils, sous le gros orteil du pied gauche, à l’aisselle gauche, etc.

Pendant que je dormais , ils ont encore décharné ma vulve et encore mis des petits brillants dedans.

Sur Twitter

Les parties génitales reçoivent toujours une attention particulière. Ce sont des psychopathes sadiques réalisant leurs fantasmes pervers.

Tous les prétextes sont bons pour déverser leur haine: racisme, misogynie, et "anti" toutes sortes de choses. Ils profitent de l'occasion.


Ils ajoutent des petits brillants dans le corps de la victime pour augmenter sa douleur pendant que la torture automatique est en fonction.


PRIVATION DE SOMMEIL Des dispositifs de torture passive ou automatisée sont en marche pour provoquer beaucoup trop de douleurs pour dormir.

Ils me torturent parce que je ne suis pas déménagée. Avant, ils me harcelaient sur la rue jusqu'à ce qu'ils m'aient à leur merci.

Ceux qui ont fait les truquages sur mon compte l'ont fait parce qu'ils voulaient que je déménage. Ils avaient peur que je vois et dénonce...


Mais, ils ne contrôlent pas tous leurs chiens. Il y en a des plus enragés qui bavent sur leurs proies à les déchiqueter vivantes.

Les autres obéissent à la règle comme des moutons de Panurge. Ils seront les prochaines proies bonnes à croquer sous leurs dents.


C'est la justice de trou de... qui mène le bal. Ils possèdent l'école pour devenir psychopathe agréé après un long développement personnel.


Il y en a plein d'autres qui se font traiter de la sorte par d'autres illuminazis psychopathes. Et, on les fait taire en les diffamant.

Déjà ce corps est tout mutilé et brûlé de l'intérieur par les armes à énergie dirigée mais ce n'est pas encore assez pour ces sadiques.


Un gros laser installé sur "sensor" qui détecte sa cible par en dessous et colle à elle. Le corps endolori brûle et se désintègre peu à peu.


Je ne sais pas ce qu'ils sont en train de me faire mais tout mon corps devient engourdi par en dessous de moi sur un diamètre de +ou- 50 cm.

20 avril 2011

3h30
Je me suis réveillée parce que j’ai ressenti une énorme chose (gros laser 50 cm de diamètre environ) sous moi m’engourdir le siège et les parties génitales. Cela faisait un gros bruit de moteur rotatif qui, à mesure que je me réveillais, s’arrêtait peu à peu de tourner. Ça fait plusieurs nuits que je ressens cette chose qui semble tenter de me scier en deux par le centre de mon corps en plus de tout me brûler.

Sur Facebook, mes amis victimes disparaissant tout à coup de leur visibilité. Je ne peux donc pas les voir ni les contacter.

18 avril 2011

Torture

12h30
Ils n’arrêtent pas de m’empaler dans le dos.

Torture 22h25

Je viens de me réveiller dans la douleur encore une fois. Il semble qu’un laser sois en dessous de moi et une autre à l’intérieur de moi, mais très fort. Il est en diffusion avec un diamètre de 50 cm au moins. Tout me brûle. Il est placé le milieu sous mon siège. L’imposteur dit qu’il (le gars d’à côté: Victor) essaie de me tuer. Je ne peux rien faire car il a placé cela sur le sensor qui me suis partout parce qu’il est collé après moi. Je lui ai dit que moi je n’y pouvais rien mais que lui, oui.  Tout mon corps brûle beaucoup!

- Laser interne : 45 Ghz; 25,999 uw/cm3 selon l’imposteur, celui qui me parle à travers le V2K (Voice to Skull).

À l’heure du souper, j’ai pris un bain car j’avais trop mal au rectum. Je croyais mes hémorroïdes très sorties mais ce n’était pas si pire. C’était plutôt le rectum qui était brûlé, même à l’extérieur.

J’ai une rougeur comme une sorte de bouton juste dans la pommette gauche, là où Marie a décharné. C’est le signe  pour moi que le gros rayon de micro-ondes a été passé dans mon visage, encore.

Toujours via le V2K (Voice to Skull), l’imposteur me dit qu’il veut me scier en deux avec le laser. En tout cas, c’est la sensation que j’ai aussi. Si c’est de la suggestion mentale, il y est presque arrivé. Le bruit de machinerie, la sensation de brûlure, la vibration, le site le plus concentré des différentes sensations à la base de et au milieu de mon corps, c’est -à-dire au niveau de la vulve et du vagin.

J’entend les voix de Gaston et Marie en provenance de chez la voisine d’à côté qui ont l’air de s’obstiner de temps à autre.

Cruauté mentale
L’imposteur me dit qu’il (Victor?) veut juste me brûler afin qu’ils (les autres) me disent: «Qu’est-ce que tu as fait?».

Torture, État de santé
J’ai mal à l’oeil gauche depuis qu’hier on m’a planté un de ces rayons laser dans le coin de l’oeil gauche. Je suis en train de développer un orgelet.

http://sante.canoe.com/condition_info_details.asp?disease_id=122

23h
L’imposteur me dit: «Il est tout en train de te brûler. Je capote!» Mais, je lui répond: «Tu ne capotes pas, tu laisses ça faire (avoir lieu).» Il ne dit plus rien. Puis, il ajoute: «T’es toute brûlée bord en bord.» Comme quoi, il est totalement conscient de ce qui est en train de m’arriver. Il ne fait absolument rien pour m’aider. Il réplique en me disant: « Non. C’est comme ça tout le temps. » Puis comme d’habitude, il se contredit en même temps pour semer la confusion dans mon esprit. Mais, pendant ce temps, mes organes génitaux sont en feu et je ne peux rien faire.

23h32
Je viens d’aller lire des documents sur internet à propos des maladies des rayons. L’imposteur me dit que ça n’a pas de sens savoir tout ce que je sais et subir cela. Il dit que lui aussi sait tout cela et qu’il ne fait rien.

Laser interne : 45 Ghz; 25,999 uw/cm3 selon l’imposteur, celui qui me parle à travers le V2K (Voice to Skull).

Les endroits qui sont déjà défoncés et où il y a des ecchymoses sont plus douloureux que les autres, c,est à dire dans le dos, les omoplates, les hanches, le bassin. Les brûlures sont fortement ressenties. J’ai du mal à bouger parce que trop douloureux.

00h00

Torture
J’ai mal à la tête, à l’oeil gauche et sensations de brûlures internes dans tout le tronc mais surtout aux organes génitaux. J’ai le sternum qui brûle et les poumons.

Le dessus de ma cuisse gauche vient de ne brûler comme si marie l’avait enduite de la térébenthine (effet spécial).

Je viens de commencer à ressentir une douleur à la paupière de l’oeil droit comme si on m’avait provoqué un orgelet de ce côté aussi.

Cruauté mentale
Je suis allée aux toilettes. Pendant que j’essayais d’uriner, j’ai entendu une voix dans le V2K (Michel selon l’imposteur) qui disait: « Elle ne pourra pas uriner, c’est tout rempli (insinuant rempli de rayons gamma). Et puis, je me suis mise à uriner. Il a donc dit: « Je vais avoir l’air d’un cave.»

00h30
Le rein gauche me fait très mal. Le laser en diffusion interne continue de me brûler à l’intérieur depuis 21h. La gorge et le pied gauche aussi.

Cruauté mentale
L’imposteur viens de me dire: «Il n’est pas supposé faire ça à l’intérieur.» Mais, m’entendant penser que le laser n’est pas utilisé à l’extérieur du corps sinon il laisserait des marques, il s,est arrêté de parler réalisant que je savais ce qu’il était en train de faire.

Puis, sachant que je ressens les brûlures dans tout mon tronc, il me dit: «Il (Victor) est en train de tout me défoncer au complet.»

M’entendant penser à mon oeil gauche, il me dit: «Ils t’ont injecté des bactéries dans ton oeil gauche. Non...mais quelque chose comme ça.» Il me disait toutes sortes de choses tout bas car il ne semblait pas aimer que je puisse dire exactement ce qu’il disait en même temps que lui. Il se demandait donc si j’étais capable d’écrire en même temps que je dis ce qu’il dit. J’ai donc écris ceci: «Non!!! Écris pas ça!!!»


Harcèlement informatique

1h45
Sur Facebook, lorsque je veux réponde aux commentaires et surtout lorsque je veux parler de mes blogs, les commentaires ne restent pas dans la boîte de commentaires. (Marie et Gaston chez la voisine).

Torture
Le laser en diffusion interne et celui sous moi sont toujours en action. Je suis toute brûlée, j’ai les organes génitaux à vif, le cou et le dos, l’intérieur du ventre et les organes surtout du côté gauche douloureux.


13 avril 2011
Bris et gaspillage
Madame Avon est venue me porter les produits que j’ai achetés. Lorsqu’elle était là le petit appareil à bille pour réveiller les yeux à batterie fonctionnait très bien. Lorsque j’ai voulu le réutiliser le soir, la batterie fonctionnait mais je ne pouvais pas le faire fonctionner sans tenir le bouton tourné. Il est censé fonctionner en le tenant d’une seule main sans tenir ce bouton. Ils ont dû passer le gros rayon de micro-ondes pour épuiser la batterie. Ils font d’une pierre deux coups: me faire des problèmes à moi et à ma distributrice en même temps. Car, je crois qu’elle est ciblée elle aussi. J,ai vu qu’elle avait les joues décharnées tout comme moi en plus d’avoir un système immunitaire faible et toutes sortes d’allergies.
Torture
Aujourd’hui, je ne suis pas allée chez ma fille car je n’étais pas capable de marcher ce matin et n’était pas en forme. Hier, je suis allée à l’épicerie avec mon fils. Mais, à cause de mes pieds décharnés aux plantes, dans l’arche,  les talons, sous et dessus le pied et les orteils j’avais très mal et j’avais de la misère à marcher. De plus, j’ai des nerfs qui coincent au moindre mouvement et cela fait très mal. Ce sont les vertèbres qui ont été décharnées et les disques désintégrés qui laissent les nerfs être écrasés par les vertèbres.
Pierre, l’imposteur: « Je veux te voir souffrir. Je veux te voir souffrir pour le vrai.» Après avoir dit qu’il ne m’endormirait pas pendant que les autres et lui me torturent.
Hacking
Lorsque j’écris à l’ordinateur, ils s’organisent pour effacer ou changer ce que j’essaie de faire juste au moment où je clique sur «enter».
12 avril 2011
Ils ont tout brûlé mon corps interne et surtout les organes génitaux non seulement avec les micro-ondes mais avec le gros rayon laser et le scanner. De plus, ils m'ont défoncé à plusieurs endroit avec leurs rayons.
Ils ont désintégré le coccyx, des parties de disques dans ma colonne et décharné chacune de mes vertèbres. Cela provoque des hernies discales cervicales, dorsales, lombaires. Ils ont décharné aussi chaque point d'appui (les coudes, les talons, les fessiers, etc) pour que je puisse pas m'appuyer sans avoir mal, le dessous et le dessus des pieds de sorte que lorsque je marche mes os frottent sur la chair molestée et que je n'aie plus de d'amortisseurs et surtout beaucoup de douleurs.  Ils m'ont décharné les doigts, les mains et autour de toutes les articulations. Tous les plis du corps le sont aussi, ce sont des endroits qui font très mal parce qu'il y a frottement. 
Ils ont percé ma vessie à plusieurs reprises pour la faire éclater et contaminer mon organisme après l'avoir gonflée au laser. Ils ont fait éclater mes hémorroïdes après les avoir gonflé au laser
Mes organes génitaux sont les plus mutilés. Ils ont été presque tout désintégrés au laser mosquito et le reste a été décharné.  Ce reste est brûlé au micro-ondes au laser  internes et externes et au scanner  à de très hautes températures de façon continue. 
Ils m'ont enlevé des morceaux de chair même dans la tête et le visage me défigurant pour m'enlaidir comme dit la fille selon Pierre.
Pour tourner le fer dans la plaie, ils augmentent  les CEM, (champ électromagnétiques) , hautes tensions, scanner, gaz réfrigérants, gaz paralysants, etc. souvent tout en même temps. Ils sont parfois au moins 5-6 à me planter leurs gros rayons dans le corps par les voies génitales ou  le rectum.
Dès que je suis un peu partout et surtout dans les parties génitales.
À l'heure actuelle, je suis remplie de petits brillants dans mon corps qui piquent comme des aiguilles chaudes un peu partout et, encore une fois, plus aux organes génitaux et au rectum.
Etc. Etc.
Et il semblerait que des détraqués de la Justice de True se soient mêlés de la partie avec les motards pour réaliser leurs fantasmes d'horreur sur ma personne grâce aux truquages qu'ils ont réalisés de leurs fantasmes de nymphomane-pédophile (personnalité inexistante) qu'ils ont fabriqué.

Et, ils continuent... Pourquoi????
Parce que ceux qui n'aiment pas mon père, ont donné le contrat à celui qui m'hypnotise lorsqu'ils me torturent de me détruire ainsi que toute ma famille. On lui a demandé de dire de moi que j'étais une nymphomane alors que j'étais un bébé pour que tous les hommes fantasment sur cette désinformation et me méprisent et pour que toutes les femmes aient peur de moi et me méprisent aussi. À cause de cela j'ai été violée en groupe à l'âge de 6 ans, à 10 ans on m'a sacrifié et encore violée en groupe dans des rituels sexuels de sociétés secrètes alors que j'étais à l'hôpital et que je venais de me faire opérer pour les amygdales.  Et, c'était loin d'être la dernière fois
4 avril 2011
Ils ont encore coupé de ce qui reste de mes petites lèvres la nuit dernière. Aussi, ils ont mis un gros paquet de petits brillants dans mon corps et suryout aux organes génitaux.

Il y en a de placés en paquet sous l’emplacement du clitoris (désintégré au laser) . Ils ont mis du fil flexible de rayon gamma pour les retenir en place de façon concentré à cet endroit, ceci dans le but express de me faire jouir avec beaucoup de douleur comme ils font dans les rituels sataniques avec les victimes de Gang Stalking. Ils ont mis des brillants partout dans toute la région du bas de mon corps et aux points d’appuis: mon siège pour que j’aie mal lorsque je m’assoie, dans le dos et dans la vulve parce qu’ils prévoient me prodiguer des sévices sexuels, etc. (D’après l’imposteur)

3avril 2011
Ils ont essayé de e faire jouis pour savoir si je ressentais encore de l’excitation dans le but de me désintégrer ce qui me reste d’organes génitaux.

2 avril 2011

On m’empale direct dans la cicatrice de mon opération au cerveau. Cette dernière est déjà très sensible. De plus, on m’a décharné tout le long de celle-ci de chaque côté.

Les chaleurs qui surviennent et qui font penser aux autres que ce sont celles de la ménopause alors que ce sont les rayons laser internes en diffusion qui brûlent tout l’intérieur du corps.

Syndrome d'irradiation aiguë
http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d%27irradiation_aigu%C3%AB
Orthographe de la barre d’adresse:
http://fr.wikipedia.org/wiki/syndrome_d’irridiation_aigüe

Mortelles «maladies des rayons»
Quelles sont les conséquences de l’exposition humaine à des doses massives de rayonnements ionisants?

http://www.slate.fr/story/35605/maladies-rayons-irradiation

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
P.S. Victor, Gaston, Marie, Michel, Filippe, Pierre et l’ami de Pierre sont les noms utilisés par l’imposteur qui me parle à travers le V2K (Voice to Skull).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue!