Loading...

mercredi 28 mai 2014

L’influence de l’ombre sur l’opinion publique

Que ce soit pour discréditer ou mettre exagérément en valeur une personne morale ou physique, la tactique principale de l’ombre est de lancer des fausses rumeurs. Ceci,  afin de faire mousser l’opinion publique dans une certaine direction qui l’avantage. Ainsi, les citoyens honnêtes deviennent complices des criminels à leur insu sans même s’en rendre compte, et tout baigne pour faire rouler l’économie souterraine.

Le vote politique

Aux élections provinciales d’avril 2014, les artisans de l’ombre ont lancé une fausse rumeur sur les intentions de vote à savoir que les libéraux n’étaient pas crédibles et que Pauline Marois avait bien raison, avec sa charte québécoise des valeurs, d’amener les québécois à ne pas s’en laisser imposer par les immigrants. Ainsi, la rumeur lancée un peu partout sous forme non verbale de cri du coeur, laissait supposer que les québécois étaient prêts à s’affirmer devant la menace et seraient très nombreux à voter PQ surtout, avec un parti libéral ayant l’air d’afficher une crédibilité entachée. Pendant ce temps, l’ombre faisait semblant de dormir mais, en fait, rêvait tout éveillé à un parti qui pourrait servir ses propres intérêts, à l’insu de celui-ci, bien sûr. Car, il ne faut jamais oublier que le Mind Control opéré par les artisans de l’ombre tant sur les politiciens que sur les citoyens, va bon train.

La  grand cheffe péquiste, elle, a tellement eu l’air de croire que le Québec était gagné d’avance qu’elle a amené le peuple aux urnes après seulement quelques temps de règne sur celui-ci. De cette manière les penchants libéraux, ombres et lumières, allaient se rallier les indécis prétextant vouloir éviter un référendum, et ainsi, voter massivement contre le PQ ou plutôt, pour leur parti qui comporte toujours et encore quelques zones assez grises pour ne pas s’exposer à des brûlures solaires. D’ailleurs, il n’était pas question de se laisser griller sous des illuminations de communisme pouvant niveler par le bas tout revenu substantiel. Et, comme résultat, les libéraux sont rentrés au pouvoir et règnent de façon majoritaire tandis que le PQ, lui,  a eu la surprise d’être complètement balayé. Les citoyens qui ont voté pour le parti libéral se sont tenus les coudes en faisant croire au reste du monde qu’ils allaient surveiller eux-mêmes les politiciens de leur allégeance.
  
Aux dernières élections fédérales, la fausse rumeur qu’ils ont répandue sur la grande popularité du NPD a tellement bien fonctionné que ce sont eux, les artisans de l’ombre qui ont eu la surprise de leur vie. Car, la popularité NPD est vraiment devenue réalité. Ils ont remporté leurs élections au Québec. Pourtant, l’ombre voulait juste empêcher tout relent de séparatisme de rentrer comme députés pour laisser toute la place aux libéraux. Ces artisans de l’ombre nébuleuse n’auraient jamais pensé que le NPD pouvait rentrer.

La perception d’une personne par les autres

Pour discréditer quelqu’un, ils lancent des fausses rumeurs qui contiennent des propos diffamatoires à propos d’une personne au moins auprès de son entourage et plus, si leur paranoïa est grande. Cela peut aller jusqu’à la mystification complète de l’opinion publique en général si cette personne risque d’avoir une influence à grande échelle sur leurs revenus ou s’ils ont quelque chose de très grave à cacher et que cette personne a le potentiel de le dévoiler. La diffamation inclut toujours de la délinquance sexuelle en tous genres ainsi que des désordres mentaux. Mais, la malpropreté, l’itinérance, la richesse ou les problèmes d’argent, la frivolité, l’irresponsabilité, etc, en font aussi partie. Les artisans de l’ombre choisissent ce qu’ils vont répandre comme fausses rumeurs en se basant sur les préjugés et les croyances populaires des gens. Ils utilisent surtout tout ce qui alimente leur jalousie, leur envie et leur haine.

Ne soyez pas surpris si vous entendez parler d’un politicien qu’on prétend pédophile ou d’un artiste montant en popularité qui fait l’objet d’allégations de viol ou de journaliste dont on ridiculise l’opinion, ou de citoyens ordinaire dont on qualifie de fous délirants alors qu’ils se disent victimes du crime organisé. Ce sont tout simplement les tactiques habituelles et systématiques de discrédit du milieu de l’ombre. Habituellement, ils s’en prennent aux personnes qui les dérangent ainsi que leurs familles, voire même leurs descendants, dans beaucoup de cas. Ces derniers font partie des dommages collatéraux d’une guerre civile cachée entre des gens ordinaires qui percent ou qui ont des qualités exceptionnelles et des jaloux et envieux paranoïaques qui proviennent du milieu de l’ombre ou bien qui ont les moyens de se payer ceux qui vont bloquer ces gens vus comme une menace.

Cela se passe surtout avec ceux qui suscitent en eux la peur de perdre des revenus importants, ceux qui constituent un risquent de leur faire perdre une certaine notoriété et/ou une crédibilité bien établie ce, simplement par leurs réussites personnelles. D’ailleurs, ces envieux ont très peur des personnes intelligentes. Lorsqu’ils s’en prennent à un groupe ou à une famille associée à un individu ciblé, les plus intelligents sont les premiers ciblés. Ce sont ceux qui ils s’acharnent le plus, juste au cas où. Étant donné qu’ils ne les comprennent pas, ils ont peur de ne pas pouvoir les contrôler. Ils en ont donc une peur morbide.

Regardez ce qu’on a entendu du milieu de la construction. On a entendu le mot intimidation. Mais, cela n’est que la pointe de l’iceberg. Car, l’intimidation qui peut  un acte isolé peut se transformer rapidement en harcèlement s’il y a répétition. Et, le Gang Stalking est le système de prédilection pour harceler quelqu’un sans se faire prendre. Ce système de harcèlement est perpétré en réseaux. Ce n’est donc pas la même personne qui intimide même si l’acte est répété constamment. De plus, il n’existe pas de loi spécifique au Gang Stalking. La loi la plus proche est celle du harcèlement criminel. Mais, celle-ci s’applique plutôt à un même individu ou à groupe délinquant, comme dans le harcèlement au travail.

Un autre exemple est celui de celle qu’on appelle « Madame France », surnom donné à l’image négative que des gens de l’ombre ont fabriquée pour diffamer une honnête femme tranquille et sans histoire afin de la discréditer. Pourquoi s’en sont-ils pris à elle? Était-elle une cible de convenance sur qui on pouvait se pratiquer? On pourrait le penser. Car, elle n’écoutait jamais les cancans ou les commérages. Elle ne s’en occupait même pas. Elle faisait juste sa petite affaire sans se mêler des affaires des autres. Étant artiste, elle était aussi un peu marginale. Mais, surtout, elle était tellement polyvalente qu’elle parlait rarement de ses autres activités à ceux qu’elle côtoyait lorsqu’elle en pratiquait une. Mais, cela pouvait susciter des interrogations. Cependant, cela n’était pas suffisant pour la détruire. De plus, tout le monde a droit à sa vie privée. Donc, pour la choisir comme cible, il fallait que soi elle ait fait quelque chose de grave qu’elle voudrait cacher, soit l’ombre qui veut la discréditer ait quelque chose de grave à cacher ou à se reprocher. De plus, il aurait fallu qu’elle ait la possibilité de tout dévoiler au grand jour. Quel était donc la raison de ce choix? Il semble bien que sa nature réservée de cette femme et sa discrétion sur ses autres activités leur fournissait un terrain fertile à la fabulation pour des gens avides de scandales et de secrets scabreux.

Et, pour des artisans de l’ombre mal intentionnés, la diffamation était donc bien facile à réaliser. Étant donné que les uns et les autres ne savaient pas ce qu’elle faisait en dehors du milieu dans lequel ils la côtoyaient, ils pouvaient très en imaginer le reste. Alors ces esprits jaloux et mesquins ont très bien pu remplacer cet espace inconnu par un univers fantasmatique dégradant de leur propre cru. Ainsi, ils ont pu lui faire passer sur le dos les pires horreurs qu’il est possible de commettre dûment assaisonnées de tout ce que le monde n’aime pas.

Mais, on ne sait toujours pas pourquoi elle? Elle n’était pas seulement une cible sur qui on pouvait pratiquer le Gang Stalking ou le Mind Control. Elle est devenu une cible de choix pour servir d’objet de diversion à diverses pratiques illégales voire immorales parce que ceux qui l’avaient pris en grippe depuis sa naissance avaient pris l’habitude de s’en servir comme bouclier humain afin de se cacher derrière. Elle a tenté par tous les moyens de nous  informer des problèmes de sa famille avec le crime organisé. Elle nous a appris que son père, un gros contracteur spécialisé en bâtisses industrielles est décédé d’une mort suspecte en 2003 et qu’il avait toujours eu des problèmes avec le crime organisé et sa famille aussi,  mais de façon indirecte. Elle a dit être née dans le système du Gang Stalking parce que son père était ciblé depuis au moins son entrée dans le milieu de la construction comme contracteur général, à l’âge de 18 ans. On le jalousait parce qu’il était talentueux et qu’il réussissait très bien.
Elle a tenté par tous les moyens de se défendre. Mais, les membres des systèmes extra-judiciaires et de l’agence nationale de renseignement qui transportent et répandent la diffamation sans le savoir disent aussi aux gens de son entourage qu’elle est une individu potentiellement dangereuse, qu’il faut la surveiller 24/24 7/7, que ce qu’ils font  est une forme de contrôle et qu’il ne faut pas le dire à la personne.  C’est justement cela, la surveillance illégale du Gang Stalking. Et, dans ce système l’individu ciblé, bien qu’il  se sache victime de diffamation, ne sait pas exactement ce qui a été raconté sur son compte. Et, lorsque les gens de son entourage font toutes sortes d’allusions à des choses qu’il n’a rien à voir avec,  il ne comprend pas. Il est innocent et ne peut pas se défendre. C’est le cas pour France. Cependant, elle sait ce qu’on lui fait et le ressent bien, même si elle ne sait pas exactement ce qu’on a dit ou réalisé de faux sur son dos. Car, le but de ces mises en scènes est d’humilier et d’ostraciser.

Les fausses rumeurs dans ce cas ont totalement dégénérées. Je pense que la raison en est bien simple. Les artisans de l’ombre qui sont à l’origine de cette diffamation sont aussi ceux qui font la surveillance électronique des individus ciblés. Et, ils vivent un enfoncement maladif dramatique dans un monde de perversité continuelle sans que personne n’intervienne. Ceci,  parce que tous croient à la diffamation répandue et parce qu’on leur fait confiance pour la surveillance électronique.  Aussi, on obéit parce que la désinformation provient de documents provenant d’autorités officielles et que les gens obéissent en général à l’autorité. Cependant il faut savoir que tout le monde de l’ombre peut être infiltré dans les différents groupes vigilants à titre de simple citoyen. Ils sont aussi des pirates informatiques qui peuvent s’introduire dans les ordinateurs et trafiquer les données, y compris celles du gouvernement. Ils peuvent aisément ajouter les noms de ceux qu’ils n’aiment pas ou qu’ils veulent discréditer sur toutes les listes noires, y compris celles du gouvernement. Ils sont prêts à tout pour arriver à leurs fins, y compris constituer des faux dossiers avec photos et vidéos truqués. Ils ont aussi accès à des moyens de contrôle dangereux illégaux et méconnus du public, tels les outils ou armes du Mind Control et du harcèlement électromagnétique. Mais, surtout, ils sont bien cachés. Le Mind Control va de pair avec le système de harcèlement global qu’est le Gang Stalking. Cela rend quiconque qui en est victime, incapable d’en parler sans passer pour fou ou folle. Cela, parce que c’est beaucoup trop loin de la réalité de monsieur et madame tout le monde. En ce qui concerne cette femme diffamée, elle est harcelée de toutes les manières imaginables possibles. Et, les hommes qui la bafouent la connaissent depuis sa tendre enfance. Ils l’ont vu grandir. Donc, la diffamation dure depuis très, très longtemps. C’est pourquoi, lorsqu’on met tout ce qui s’est dit sur elle ensemble depuis le début, ce n’est pas très cohérent. Ils ont changé constamment leurs versions pour l’adapter à qui ils s’adressaient et le contexte du moment afin d’utiliser les croyances du milieu et le meilleur moyen possible pour convaincre les gens de la diffamation qu’ils répandaient afin de la discréditer.

La rumeur est très populaire et donc très facile à utiliser. C’est le jeu du téléphone. Même sans mauvaise intention, c’est toujours difficile de répéter exactement ce qu’on a entendu. Chacun reformule à sa manière ce qu’il entend et y ajoute le petit bout qui rend « son » histoire plus intéressante. Alors, imagine si cela dure depuis plus de 50 ans, que c’est rapporté par des gens différents, dans des milieux et des contextes variés… Et, si en plus, les intentions sont malveillantes et qu’on exploite les préjugés, les croyances populaires, la jalousie et l’envie, les peurs et les connotations sexuelles, cela sous forme de secrets honteux et de scandales au moyen d’insinuations et de documents trafiqués; tous les ingrédients sont réunis pour en faire une arnaque gigantesque. Et, ça fait boom! Il faut dans ce cas particulier qui dépasse le cadre du Gang Stalking et du Mind Control habituel, que quelqu’un réagisse de façon rationnelle mais bien informé pour mettre de l’ordre dans tout cela. Ceci, parce qu’un drame humain est en train de se jouer sous les yeux de tous. Et, aussi, parce que les gens sont tellement moutons qu’ils vont simplement attendre que quelqu’un d’autre s’en mêle, prenne le leadership et constitue un groupe qui renversera la tendance. Cela est pourtant dans les cordes des artisans de l’ombre… Comment se fait-il qu’ils soient aussi crédules? Seraient-ils tellement sous Mind Control, eux-mêmes, qu’ils en deviennent complètement aveuglés, hypnotisés?


Copyright France Quenneville, 3 mai 2014.


P.S. Attention! Ces criminels sont aussi des pirates informatiques qui peuvent corrompre les documents.


http://francequenneville.blogspot.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue!